Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com
http://www.hopitech.org/
http://www.techopital.com/annonceurs.php

Eco-mobilier: de l'art de bien jeter les matelas usagés

L'organisme cherche à se faire connaître auprès des professionnels d'Ehpad - Crédit: François Daburon/Eco-mobilier
L'organisme cherche à se faire connaître auprès des professionnels d'Ehpad - Crédit: François Daburon/Eco-mobilier

Depuis 2013, Eco-mobilier collecte gratuitement la literie des établissements sanitaires et médico-sociaux en plaçant une benne sur site ou dans certaines déchetteries facilement identifiables. Un service qui gagne à être connu.

Responsables logistiques, vous renouvelez toute la literie de votre établissement, ou vous souhaitez vous débarrasser de matelas et de sommiers qui ont fait leur temps ?

Ne les jetez pas aux encombrants. Depuis 2013, l'organisme à but non lucratif Eco-mobilier les reprend gratuitement sur site (selon le volume) ou vous liste les déchetteries qui disposent d'un point de collecte agréé dans votre département, a expliqué Julien Sananes, responsable régional chez Eco-mobilier, le 17 mai, durant la Paris Healthcare Week.

L'organisme intervient sur tout le mobilier domestique, mais revendique une expertise sur la literie. "Il y a encore quatre ans, les matelas et les sommiers en France ne se recyclaient pas, tout était enfoui sous terre", a expliqué l'intervenant.

"On est présent dans quasiment toutes les déchetteries et on travaille avec beaucoup d'acteurs, mais il reste un gros levier à actionner: les professionnels", a souligné Julien Sananes.

Malgré les nombreux partenaires (collectivités, distributeurs, centres hospitaliers…), le service reste très peu connu, d'où son travail de sensibilisation. "On passe par les fédérations, les grands groupes d'Ehpad, pour aller capter les gisements", car "quelle que soit la taille de la structure, on a l'obligation réglementaire de collecter ce mobilier", a-t-il rappelé.

Un minimum de 40 matelas et sommiers une place

L'organisme est partenaire d'un opérateur de collecte et de traitement des matelas par département, comme Veolia, Suez Environnement ou Derichebourg.

Concrètement, Eco-mobilier dépêche une benne sur site à partir d'environ 30 matelas deux places ou 60 matelas une place (40 avec leurs sommiers), le jour où vous en avez besoin.

Ce volume n'est pas atteint ? Un ensemble de points de collecte est référencé sur le site internet de l'organisme. Vous pouvez y déposer gratuitement la literie usagée, sachant qu'il en existe entre trois et six par département.

L'organisme travaille également à une solution "avec un camion qui viendrait chercher trois ou quatre matelas" directement dans les structures. "Autre solution si vous avez de la place: les stocker jusqu'à atteindre le bon volume", a conseillé Julien Sananes.

En 2016, Eco-mobilier a collecté 366.000 tonnes de meubles, dont 8% de matelas, et 60% ont été recyclés.

A partir des matelas, il est possible de réagglomérer la mousse pour en fabriquer de nouveaux ou réaliser des sous-couches de parquet. Le textile est réutilisé en isolation ou pour concevoir des tatamis. Le bois, lui, sert à concevoir des panneaux de particules pour redevenir un meuble.

Les matières non recyclables sont "valorisées énergétiquement par incinération, ou utilisées comme combustibles à la place du pétrole ou du charbon chez les cimentiers", a complété Julien Sananes.

Une volonté des pouvoirs publics

La filière de recyclage du mobilier a été rendue obligatoire dans le cadre de la loi Grenelle 2. Tout fabricant et distributeur doit donc en organiser la fin de vie par le biais de l'éco-participation, un petit montant demandé au consommateur pour chaque achat de mobilier neuf. Pour un matelas une place, cette taxe équivaut à 4,50 euros et permet de financer la collecte et le recyclage sur toute la France.

Dans cette optique, 12 distributeurs et 12 fabricants français ont créé Eco-mobilier fin 2011. Il a été agréé début 2013 par le ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie.

Avec 6.256 adhérents et 126,7 millions d'euros d'éco-participation en 2015, l'organisme assure couvrir "presque tout le marché du mobilier domestique et de la literie domestique et professionnelle".

Pour vous débarrasser d'autres meubles professionnels (hors literie), ça se passe sur Valdelia.org.

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
http://www.jet-expo.com/

Inscrivez-vous à la newsletter gratuite

Les offres
Agenda

Inscrivez-vous gratuitement à TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRéagissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier électronique à admin@apmnews.com ou par courrier postal à APM International, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez accès au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez à traiter et à transmettre vos informations personnelles conformément aux termes de la loi.  (Notice légale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions