Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

CHU de Rouen: un nouvel hôpital de jour conçu intégralement avec les patients

Projet de construction et restructuration du CHU de Rouen
Projet de construction et restructuration du CHU de Rouen

ROUEN, 20 septembre 2017 (TecHopital) - Les patients ont été mis à contribution tout au long de la conception du nouvel hôpital de jour urodigestif du CHU de Rouen, qui doit être livré en juin 2018, ont expliqué plusieurs professionnels du service d'hépato-gastroentérologie, lors des universités d'été de l'Agence nationale d'appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux (Anap).

Cette démarche participative a été présentée dans le cadre d'un atelier de retours d'expériences des universités d'été de l'Anap qui se sont déroulées jusqu'au 9 septembre à Rennes sur le thème "comment innover pour adapter nos organisations aux enjeux de santé de demain ?".

Pour ce projet baptisé "ensemble au-delà des murs", nous avons "été entendus et soutenus par notre direction", qui a financé un accompagnement pendant quatre mois par la société Aneo afin de structurer la démarche, a rapporté le Pr Pierre Michel, chef du service d'hépato-gastroentérologie.

L'équipe avait d'abord pensé à développer une application pour fournir un programme de soins digitalisé, améliorer l'éducation thérapeutique et la gestion des rendez-vous, a expliqué Mélodie Fortier d'Aneo.

Le cabinet de conseil, qui est intervenu à partir de juillet 2016, a toutefois orienté l'équipe vers un projet plus large qui impliquait globalement le patient et permettait de repenser les parcours.

Une visite de l'hôpital de jour en oncologie de l'Institut mutualiste Montsouris (IMM) à Paris a été organisée en août 2016. Pour le Pr Michel, il s'agit d'un "très beau modèle", qui fonctionne "extrêmement bien".

Il ne correspondait toutefois pas au projet de l'équipe, axé sur le partage avec le patient, la dimension culturelle au coeur du service et un parcours particulier pour les patients dont l'état s'est aggravé.

Des entretiens ont été organisés avec les patients et les personnels sur le parcours global, l'espace physique et l'espace digital. Des ateliers, auxquels ont participé une dizaine de patients sur la base du volontariat, ont permis d'imaginer un projet idéal puis les contraintes, notamment architecturales et financières, ont été progressivement appliquées.

L'équipe souhaitait également développer le rôle d'infirmière praticienne, formée à un métier intermédiaire entre médecin et infirmier, a expliqué le Pr Michel.

Hélène Magnier, qui a obtenu un master 2 en sciences cliniques infirmières et est l'une des trois infirmières pivots du service, sera installée au centre du service et accessible rapidement par téléphone ou par mail pour les patients et leurs aidants.

Elle a insisté sur la fluidité des nouveaux parcours, conçus en sens unique, c'est-à-dire avec des patients qui progressent au sein de l'hôpital de jour. Ces parcours varieront en fonction de l'état des patients. Il y en aura un spécifique pour ceux en urologie dont l'état s'est aggravé, pour ceux nécessitant une hospitalisation conventionnelle, pour ceux en traitement à domicile (chimiothérapie orale) et pour la majorité des patients.

Des espaces inspirés de la classe affaire d'Air Canada

Dans le découpage de l'espace, la priorité a été donnée aux patients. Ainsi le stockage sera réduit et réparti dans le service. Les professionnels se partageront des bureaux polyvalents.

Le plan définitif prévoit 26 places et six bureaux. Les patients pourront être installés dans une des six chambres s'ils ne vont pas bien ou dans l'un des "cocons" imaginés spécifiquement pour ce service afin de respecter leur besoin d'intimité.

Ces cocons, d'environ 1,30 mètre de hauteur et en forme d'alvéoles arrondies, seront inspirés de ceux de la classe affaire d'Air Canada, a expliqué le Pr Michel. La direction des travaux du CHU a demandé à un menuisier avec lequel elle a l'habitude de travailler de faire une maquette afin de tester le concept dans la salle de réunion du service.

Une demi-douzaine de fauteuils ont aussi été essayés par les patients et par les professionnels.

Des espaces communs sont prévus ainsi que des animations culturelles, comme cela se fait déjà dans l'hôpital de jour actuel.

Pas plus cher qu'un hôpital de jour classique

Le Pr Michel a insisté sur le fait que la réalisation de ce nouveau service ne coûterait pas plus cher que celle d'un service classique avec un couloir et des chambres.

Il a aussi observé qu'avec cette organisation, il "rendrai[t] un poste d'interne" quand il aurait de véritables infirmières cliniciennes. Il s'est engagé à monter un master à cet effet.

L'ouverture vers les usagers et la société civile n'est pas nouvelle pour le service, a-t-il par ailleurs relaté. Des contacts avaient été notamment noués il y a quelques années avec de petites entreprises de la région pour parler cancérologie. Des aides-soignantes et des infirmières se déplaçaient au contact des employés et inversement des "ambassadeurs" des entreprises étaient envoyés dans le service.

La dimension patients avait été apportée par un photographe qui, pour couvrir cette initiative, s'était immergé dans le service et en avait tiré une exposition en 2013.

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
https://pro-smen.org/prime-PRO-SMEn-hopitaux
Les offres
Agenda

Inscrivez-vous gratuitement à TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRéagissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier électronique à admin@apmnews.com ou par courrier postal à APM International, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez accès au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez à traiter et à transmettre vos informations personnelles conformément aux termes de la loi.  (Notice légale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions