Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://youtu.be/_YvTAMp-iU8

Médicaments : une formule pour comprimer les stocks et faciliter les commandes

PARIS, 5 décembre 2013 (Direct Hôpital) – La mise en place d'un système de plein-vide au centre-hospitalier de Brioude a fait diminuer ses surstocks et ses médicaments périmés. Sur un an, des dizaines de milliers de comprimés – et d'euros - ont été économisés.

Le centre hospitalier de Brioude (Haute-Loire, 210 lits et place) s'est équipé d'un module de gestion des réceptions de commandes par lecture des codes-barres de  Newac, société qui propose des solutions de traçabilité des médicaments. Ce système permet, à la réception, de scanner les codes des boites de médicaments pour en confirmer la réception dans le logiciel de gestion économique et financière.
 
L'installation de la solution Newac et de ses douchettes a permis à l'établissement d'aller plus loin, en mettant en place un approvisionnement en "plein-vide". Benjamin Philis, logisticien du centre hospitalier, en a tiré un bilan à l'occasion des journées des adhérents du Syndicat interhospitalier de Bretagne (SIB), en novembre à Saint-Malo (Ille-et-Villaine).
 
"Le plein-vide correspond à la logique "un stock = deux produits", un stock de sécurité et un stock de picking", a-t-il expliqué. Chaque casier de médicament est divisé en deux : l'infirmier pioche dans le premier stock lorsqu'il prépare son pilulier, Lorsqu'il est vide, il détache l'étiquette du stock et la pose sur le côté de l'armoire, avant de se servir dans le stock de sécurité en attendant le réapprovisionnement.
 
Chaque étiquette est équipée d'un code-barre. Lorsque le préparateur des armoires la scanne, la demande de réapprovisionnement est envoyée à la pharmacie, qui n'a plus qu'à la traiter.
 
Pour les dispositifs médicaux, plus volumineux, l'hôpital a mis en place un système de "faux plein-vide" : si la dotation du service est de 15 unités, de la place est prévue pour 15, et l'infirmier met l'étiquette sur l'armoire quand le stock descend à cinq.
 
Mis en place en début d'année, le système a déjà généré de forts gains. "Nous n'avons plus de médicaments périmés et avons réduit le surstock", se félicite le logisticien. Il cite l'exemple des comprimés de Dafalgan, dont la consommation au service de chirurgie est passée de 7700 unités en 2012 à 4200 en 2013. Au total, 50.000 unités de médicaments (comprimés, injectables ou pommades) ont été économisées cette année.
 
Le système a aussi engendré une standardisation des procédures de commande, qui s'est traduite par une disparition des commandes papier.
 
"23.932 euros ont été économisés en dix mois dans le service de chirurgie et aux urgences", précise Benjamin Philis. Sur l'ensemble de l'établissement, le service financier estime l'économie à 80.000 euros par an.
 
La standardisation des procédures a aussi entraîné des gains de temps. Les lignes de commande hebdomadaires ont été réduites (de  40 lignes à 15 pour le service Ehpad) et les préparateurs en pharmacie effectuent les distributions deux fois plus rapidement.
 
Le temps de commande est lui passé de 4h par semaine pour la médecine à 30 minutes, et de 1h à 15 minutes pour l'Ehpad et le service de soins de suite et de réadaptation. /mb

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
http://new.abb.com/buildings/fr/buildingspace/etablissements-de-sante

Inscrivez-vous Ă  la newsletter gratuite

Les offres

Inscrivez-vous gratuitement Ă  TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRĂ©agissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier électronique à admin@apmnews.com ou par courrier postal à APM International, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez accès au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez Ă  traiter et Ă  transmettre vos informations personnelles conformĂ©ment aux termes de la loi.  (Notice lĂ©gale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions