Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

11/12/2012
Envoyer un email Imprimer

Production d’oxygène à l’hôpital: un bol d’air pour les finances du CH de Bayeux

PARIS, 11 décembre (Direct Hôpital) – En octobre 2011, le CH de Bayeux se lançait dans sa propre production d’oxygène, grâce à l’installation de deux extracteurs: un an plus tard, le retour sur investissement (ROI pour "return on investment") est largement atteint. Didier Lemoine, pharmacien et initiateur du projet, explique à Direct Hôpital les raisons et le succès de cette grande première en France.

C’est à la suite d’un appel d’offres pour la production et la fourniture en oxygène de l’hôpital que la société Novair a été retenue pour sa proposition d’installer deux extracteurs d’oxygène dans l’enceinte de l’hôpital, en remplacement d’une simple fourniture en oxygène, assurée jusque-là par Air Liquide, retrace Didier Lemoine. En outre, "l’Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) a accordé en 2010 l’autorisation d’une production autonome pour tous les établissements de santé", rappelle-t-il. Le CH de Bayeux a donc profité de cette opportunité et décidé d’expérimenter le système.

Produire de l’oxygène sur site en totale autonomie répondait, en outre, à des contraintes environnementales, l’établissement de soins se situant  "en plein centre ville, dans une zone protégée, à moins de 100 mètres de la cathédrale", souligne le pharmacien. Autre problématique à résoudre: une livraison de l’oxygène en vrac soumise aux aléas météorologiques et effectuée par des poids lourds, ce qui représentait un point négatif pour le respect de l’environnement, fait-il observer.

Les deux extracteurs installés dans la cour de l’hôpital produisent de l’oxygène à hauteur de 95%, à partir de l’air ambiant. Un tel dispositif alimente directement les réseaux de canalisation de l’hôpital, en direction des différents services, en particulier vers les cinq blocs opératoires et le service de réanimation. Simple d’utilisation, il assure une production stable tout au long de l’année et répond aux impératifs de fiabilité, qualité et sécurité: en effet, en termes de risque (notamment d’incendie), l’oxygène n’est plus manipulé, ni stocké à haute pression. En matière de coût, ce sont les frais de livraison qui ont disparu.

De fait, "le budget global sur ce poste a diminué de 60%", se félicite Didier Lemoine, avec une économie chiffrée à 50.000 euros en un an. La location du matériel à Novair s’élève à 1.700 euros HT par mois, précise-t-il.

Seul frein initial à cette installation: "il a fallu convaincre préalablement la commission des fluides pour pouvoir démarrer le projet et vaincre la réticence du service de réanimation". En l’occurrence, ce service avançait "la nécessité de disposer de bouteilles d’oxygène pour faire face à tout syndrome de déficience respiratoire aiguë", relève le pharmacien. Mais au bout d’un an, aucun besoin en la matière ne s’est fait ressentir, rapporte-t-il, ce d’autant plus que "Novair a prévu 36 heures de secours bouteille en cas de panne des deux extracteurs".

En termes de sécurité, "un contrôle continu de la qualité de l’oxygène est assuré 24h/24 et des agents hospitaliers ont été formés spécifiquement à la maintenance du dispositif", souligne Didier Lemoine. De son côté, la société Novair réalise des contrôles réguliers (analyse de la concentration des différents gaz) et se déplace dans la journée en cas de problème. De plus, chaque année, un laboratoire agréé indépendant intervient pour effectuer ses propres contrôles et confirmer la qualification des appareils, signale le pharmacien./ar

Partagez cet article

Il y a un commentaire sur cette publication

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Rédigé par: mg77510@gmail.com  le 11/12/2012 à 21:00
|
Qu'en est-il de l'AMM sur l'oxygène et des contrôles obligatoires ? Qui portera la responsabilité en cas de défaillance du dispositif ?

NDLR: des questions qui méritent de faire l'objet d'un autre article sur ce sujet...

Inscrivez-vous à la newsletter gratuite

Les offres

Inscrivez-vous gratuitement à TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRéagissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier électronique à admin@apmnews.com ou par courrier postal à APM International, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez accès au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez à traiter et à transmettre vos informations personnelles conformément aux termes de la loi.  (Notice légale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions