Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://www.pall.com/en/medical/landing/20-years-fr.html?utm_source=techopital&utm_medium=banner&utm_campaign=20-years-fr

A l'AP-HM, une semaine de la sécurité des patients consacrée au bon usage des antibiotiques

Alors que la semaine de la sécurité des patients est organisée du 18 au 22 novembre par le ministère de la santé, l'Assistance publique-hôpitaux de Marseille (AP-HM) a décidé de proposer plusieurs animations sur le bon usage des antibiotiques.

Cette 9e édition de la semaine de la sécurité des patients s’inscrira dans le cadre de la semaine mondiale de sensibilisation au bon usage des antibiotiques, au cours de laquelle se tiendra la journée européenne sur le même sujet.

L'hôpital Nord de l'AP-HM propose ainsi les 18 et 20 novembre les ateliers suivants :

  • Deux ateliers au niveau du "stand Clin" sur la prévention de la résistance bactérienne avec un atelier sur l'antibiothérapie: quel est le bon usage des antibiotiques? Et un atelier sur l'hygiène des mains
  • "Stand ViGéRiS": déclarations et analyses d'évènements indésirables liés à l’antibiothérapie et analyse d’une bactériémie à staphylocoques résistants à la méticilline (Sarm)
  • Stand "pharmacie": "Venez vous tester sur l’armoire des erreurs!"
  • Stand "comité local des usagers": un atelier intitulé "usager = acteur responsable de son antibiothérapie"
  • Stand "cellule identitovigilance" (uniquement le 18 novembre) propose le bracelet d'identification, la vérification de l’identité avant l’administration.

Le 19 novembre à l'hôpital de la Timone seront installés:

  • Un stand "Clin" sur l'hygiène des mains
  • Un stand "pharmacie" sur l'armoire à pharmacie des erreurs
  • Une formation "chambre des erreurs"
  • Un stand "cellule identitovigilance".

Enfin, deux fois par mois, un dispositif innovant et participatif est également mis en place par l'AP-HM à l’hôpital Nord et à l’hôpital de la Timone, dans le cadre de la démarche d’amélioration continue de la qualité des soins. Il s'agit de la Chambre des erreurs.

Ce dispositif a été financé par un appel à projets de l’agence régionale de santé (ARS).

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda