Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://www.ja-sante.fr/
http://www.canyon.fr/

A Strasbourg, une équipe du Hacking Covid-19 a développé des boucliers de protection pour soignants

La Health Factory, société organisatrice du Hacking Health Camp de Strasbourg, a lancé le 17 mars un projet appelé Hacking Covid-19 pour "créer des outils numériques qui aideront les professionnels de santé" dans leur lutte contre le coronavirus, a-t-elle annoncé le 18 mars dans un communiqué.

Un groupe de travail d'une vingtaine de personnes s'est constitué autour de la recherche de solutions de protection pour les personnes exposées au Covid-19, plus précisément pour le personnel soignant des hôpitaux, des services de réanimation et de soins intensifs.

En moins de 5 jours, plusieurs prototypes de boucliers de protection ont été livrés aux hôpitaux de Strasbourg pour être testés sur le terrain, précise Hacking Covid-19 dans un communiqué daté du 2 avril. Ces boucliers imprimés en 3D, sont complémentaires au port de masques FFP2 et permettent une protection de tout le visage, et des yeux en particulier. "Testé par plus de 20 personnes sur le terrain, le bouclier a reçu un retour très positif de la part des soignants", complète-t-il.

Deux industriels de la région Grand Est se sont mobilisés pour fournir l’équipement en grande quantités: la société PIM Industrie, basée à Marckolsheim (Bas-Rhin), spécialisée dans le formage et la découpe de pièces plastiques ou métalliques, a participé bénévolement à l’élaboration des prototypes, et se tient maintenant prête à fournir les visières de ces boucliers.

La société Alchimies, basée à Dieuze (57) qui possède 40 imprimantes 3D a proposé ses services pour fabriquer les supports des boucliers. "La fabrication additive est un processus plutôt lent mais la disponibilité d’un grand nombre d’imprimantes permet de compenser la vitesse réduite de production".

"Les premières visières et supports de boucliers ont été livrés à l'IHU de Strasbourg, où 3 cadres de l'établissement ont été chargés du montage," a expliqué à TecHopital Sébastien Letélié, dirigeant de Health Factory. Les boucliers de protection sont réutilisables après lavage.

A noter que la version mise au point par l’équipe du Hacking Covid-19 est une version améliorée, basée sur des essais réalisés par le personnel de terrain et utilisant des matériaux parfaitement compatibles avec le milieu hospitalier.

Le modèle est également utilisable dans les Ehpad ou les commerces. Enfin, les boucliers sont faciles à fabriquer puisque n’importe quelle personne munie d’une imprimante 3D suffisamment large peut en fabriquer le support. La visière peut être confectionnée selon un patron disponible.

En parallèle, des membres du "Hacking Covid-19" s’activent en Ile-de-France pour faire la même chose.

gdl/nc

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait