Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

Achats hospitaliers : l'Ugap vise les 3 milliards € d'achats dans "quatre à cinq ans"

PARIS, 15 février 2019 (TecHopital) - L'Union des groupements d'achats publics (Ugap) espère "opérer a minima 3 milliards € d'achats dans le secteur hospitalier dans les quatre à cinq ans à venir", contre plus de 600 millions € en 2018, a indiqué le 12 février Sébastien Taupiac, directeur de l'activité de santé de la centrale d'achat.

Les principaux acteurs de l'achat public hospitalier, dont l'Ugap, ont signé le 19 décembre 2018 une convention avec la direction générale de l'offre de soins (DGOS) visant à confier à trois opérateurs nationaux "un rôle d'opérateur d'achats", a-t-il annoncé, lors d'une conférence de presse.

Cette convention a pour objectifs de "consolider et formaliser toutes les bases" des coopérations avec les trois centrales d'achats nationales, ainsi que "renforcer et encourager la mutualisation des achats", avait indiqué Marie-Anne Jacquet sous-directrice du pilotage de la performance des acteurs d'offre de soins à la DGOS en novembre 2018.

La DGOS prévoit une "part adressable" d'achats aux opérateurs de mutualisation de 18 milliards € sur 25 milliards d'achats hospitaliers, avec l'objectif que les trois centrales d'achats nationales (Ugap, Resah, UniHa) gèrent 9 milliards € d'achats dans cinq ans, expose Sébastien Taupiac.

L'Ugap "se positionne sur une perspective rapide à 3 milliards €, notamment par le développement de grands secteurs" pour lesquels il va "investir beaucoup de temps", explique le directeur santé. Il cite "le secteur du consommable médical avec les dispositifs médicaux stériles" et les achats pour les laboratoires qui représentent "beaucoup d'enjeu dans le cadre de la médecine prédictive".

Le directeur de l'activité santé de l'Ugap prévoit également de développer fortement le marché consacré à la location de produits et services (leasing), lancé l'année dernière. Il espère passer de plus de 17 millions € dans ce domaine en 2018, à 50 millions € en 2018 et 100 millions € en 2019.

"Le leasing se développe quel que soit le bien", a-t-il détaillé, "ambulances, serveurs informatiques, lits médicalisés, échographes, endoscopes, blocs opératoires". "Chaque jour nous réalisons 10 cotations pour des hôpitaux publics. C'est une demande très forte". L'avantage pour les établissements étant également de ne plus avoir à gérer la fin de vie des équipements.

La centrale d'achats déploiera d'ici un an une offre de crédit-bail adossé, a-t-il également annoncé. Cela permettra "d'imputer des dépenses au budget d'investissement", contrairement au leasing touchant "le budget d'exploitation" qui est "plus serré".

Sébastien Taupiac a toutefois précisé que son "rôle en tant que directeur santé n'est pas de faire 3 milliards [€] pour faire 3 milliards", mais "d'atteindre 3 milliards d'un point de vue qualitatif, en matière de disponibilité des offres, en matière de gestion des flux, de logistique, de délai de paiement des fournisseurs".

Il a insisté sur l'importance d'un "achat public responsable" profitant au territoire et à l'emploi et fait valoir que pour l'achat hospitalier, 70% des fournisseurs de l'Ugap sont des PME françaises. L'Union est d'ailleurs labellisée "relation fournisseur & achats responsables (RFAR)".

Les délais de paiement des hôpitaux se sont accrus

Sébastien Taupiac indique par ailleurs que l'Ugap paie "à 30 jours [les fournisseurs]" et est payé lui-même en moyenne "à 90 jours" [par les hôpitaux], contre un délai de paiement qui atteignait les "75 jours un an plus tôt" pour les établissements de santé. Il a souligné que l'Ugap compte "400 jours de délai de paiement" pour quelques hôpitaux de métropole. "Nous voyons d'ailleurs se dégrader très rapidement nos délais de paiement".

Il mentionne un encours avec les hôpitaux d'un peu plus de 60 millions € qui a "augmenté très significativement"."Il n'est pas de la responsabilité de l'Ugap de laisser croître un encours vis-à-vis des établissements", car cela "pourrait mettre en risque" l'Ugap, et "si nous laissons avancer que les hôpitaux publics peuvent ne pas nous payer, nous accentuons quelque chose qui n'est pas normal", prévient-il.

"Aujourd'hui le délai de paiement de l'UGAP est devenu notre premier levier de performance achat, probablement devant les volumes", a-t-il détaillé. "Nous sommes en effet les seuls à lancer des devis-commandes-factures là où les autres centrales établissent des accords-cadres". Grâce à ce système, "l'UGAP signe le marché au nom de l'établissement et s'engage ainsi à payer les fournisseurs en heure et en temps", a complété Sébastien Taupiac. Il estime que le gain d'achats grâce "aux 60 jours de trésorerie" est compris entre "3 et 4%".

Et de poursuivre : l'Ugap a indiqué à certains hôpitaux que "nous arrêtons de faire des devis, de prendre des commandes". Il assure toutefois discuter avec les établissements et ne "pas bloquer totalement". L'Ugap "doit aussi parfois se battre pour être le premier dans la liste des créanciers", ajoute-t-il.

163.000 commandes hospitalières en 2018

En 2018, le secteur hospitalier a représenté plus de 600 millions € d'achats (hors taxes) pour l'Ugap, soit 17% de l'ensemble de ses activités de grossiste en achats de produits et services (3,5 milliards €). Environ 163.000 commandes hospitalières ont été opérées en 2018, chiffre Sébastien Taupiac.

La part des achats hospitaliers au sein de l'Ugap est stable depuis plusieurs années, a précisé le directeur santé.

L'ensemble de l'activité santé de la centrale d'achats a quant à elle représenté 650 millions (hors taxes) en 2018.

Interrogé par APMnews (site du groupe d'information APM International, dont fait partie TecHopital) sur les parts de marché globales de l'Ugap dans le secteur hospitalier comparé aux autres centrales d'achats, Sébastien Taupiac a estimé que ces chiffres sont difficiles à déterminer précisément.

"Quand l'Ugap fait plus de 600 millions € avec les hôpitaux", cela correspond "à l'ensemble des commandes, des devis, des factures" adressés par les hôpitaux à l'Ugap. "Les autres centrales d'achats calculent souvent leur part d'activité au regard du montant estimé de leurs marchés ou de leurs accords-cadres. Comme elles n'exécutent pas les flux financiers ensuite, elles ne peuvent pas obtenir facilement de la part de leurs adhérents la réalité des commandes passées sur les marchés qu'ils souscrivent."

Le Réseau des acheteurs hospitaliers (Resah) prévoyait de dépasser le milliard € en volume d'achats en 2018, contre 870 millions € en 2017. Le réseau coopératif d’achats hospitaliers UniHa a quant à lui acheté pour 3,44 milliards € en 2017.

Sébastien Taupiac fait par ailleurs valoir que l'Ugap couvre l'ensemble des besoins des hôpitaux et des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), à l'exception des médicaments, des dispositifs médicaux implantables (DMI) et des denrées alimentaires.

La direction santé de l'Ugap est composée de 28 personnes, dont 17 acheteurs médicaux spécialisés, notamment des ingénieurs et des pharmaciens.

jyp/gdl/ab

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda

Inscrivez-vous gratuitement à TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRéagissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier électronique à admin@apmnews.com ou par courrier postal à APM International, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez accès au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez à traiter et à transmettre vos informations personnelles conformément aux termes de la loi.  (Notice légale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions