Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

Agnès Buzyn assure les directeurs d’hôpital et d'Ehpad de son soutien

Agnès Buzyn venue inaugurer la Paris Healthcare Week
Agnès Buzyn venue inaugurer la Paris Healthcare Week

PARIS, 30 mai 2018 (TecHopital) - La ministre des solidarités et de la santé a assuré mardi matin les directeurs d’établissements sanitaires et médico-sociaux de tout son soutien face aux difficultés auxquelles ils sont confrontés, à l'occasion de l'inauguration de la Paris Healthcare Week (PHW) 2018.

Elle s’était déjà exprimée en 2017 à la séance inaugurale de la PHW, mais en tant que présidente de la Haute autorité de santé (HAS), sa nomination comme ministre ayant été annoncée le lendemain.

Venue inaugurer l'édition 2018, Agnès Buzyn est intervenue après le président de la FHF, Frédéric Valletoux, qui a présenté ses propositions pour la transformation du système de santé.

"Mes propos sur l’administration des établissements ont parfois été mal interprétés", a déploré la ministre. "En aucun cas, je ne souhaite opposer les directions aux équipes médicales", a-t-elle insisté, ajoutant vouloir "encourager le dialogue entre tous les acteurs de notre système de santé, dialogue qui nécessite une confiance reconnue de tous".

En décembre 2017, Agnès Buzyn avait notamment suscité la contestation de fédérations et syndicats en relevant qu'elle visitait "énormément d'Ehpad" (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes), dans lesquels elle constatait des "différences managériales" et que "tout n'[était] pas qu'une question financière".

Dans le cadre des problèmes ayant agité en décembre 2017 le CHU de Grenoble, elle avait également dit porter "une attention particulière" à ce que le management ne se focalise pas uniquement sur "la gestion économique et financière de nos hôpitaux", mais qu'il soit "bienveillant et vigilant à l’humain face à des équipes soignantes en très grande tension".

La ministre a tenu à affirmer mardi son "soutien à la communauté hospitalière dans son ensemble et dans sa diversité".

S'agissant des difficultés à l’hôpital et dans les Ehpad, "nous ne pouvons pas les nier", a-t-elle souligné tout en déplorant "certaines expressions publiques […] partielles et partiales" qui "tournent trop facilement, disons-le, au dénigrement de nos établissements".

"Je suis et je serai toujours la première à défendre le travail difficile des directeurs d’établissements sanitaires et médico-sociaux et des présidents de commission", "parfois pris dans des injonctions paradoxales", a-t-elle poursuivi.

La ministre a en particulier renouvelé son soutien "à tous les établissements et aux agences régionales de santé (ARS)" face au "boycott" par une "minorité de médecins remplaçants qui remettent en cause la nouvelle réglementation sur la rémunération de l’intérim médical".

"Cette attitude est irresponsable de la part de professionnels de santé et je demande aux établissements et aux ARS de ne céder à aucune forme de chantage", a-t-elle martelé.

Transformation du système de santé: premier retour "dans les jours à venir"

A défaut de grandes annonces, la ministre a également rappelé mardi les échéances à venir.

Concernant la stratégie de transformation du système de santé, Agnès Buzyn a indiqué que les dernières auditions s’achevaient. Elle a salué le succès de la consultation mise en place, et a proposé à Frédéric Valletoux de réaliser un premier retour "dans les jours à venir" sur le sujet.

Elle a également rappelé qu’elle devrait recevoir "dans les prochaines semaines" les rapports remis par les pilotes de ce chantier.

"Sans préjuger de leur contenu", elle a appelé de ses vœux un système de santé "égalitaire", toujours plus innovant, reconnaissant à sa juste valeur l'engagement des acteurs, leur donnant plus de liberté d’action, plus proche des citoyens et ancré dans les territoires, qui "rend des comptes", "fait passer la qualité la pertinence et la sécurité des soins avant toute considération", et enfin "profondément fidèle aux valeurs" de solidarité, égalité et universalité.

Agnès Buzyn a également rappelé avoir demandé à la HAS d’élaborer "des indicateurs de qualité des parcours qui porteront sur les 10 pathologies chroniques les plus fréquentes".

S’agissant des Ehpad, Agnès Buzyn a promis une "accélération" de leur médicalisation. Elle détaillera les "modalités précises" de son plan mercredi.

Tout faire pour répondre à la dégradation des finances des hôpitaux

Sur la "dégradation" de la situation financière des hôpitaux, avec un déficit consolidé "qui pourrait doubler", elle a estimé qu’il fallait "tout faire pour y répondre".

Cette situation "nous oblige à nous interroger sur les fondements de notre organisation, ce qui inclut les modes de financement de notre système" et "bien entendu la place de l’hôpital dans son écosystème", a-t-elle affirmé.

Elle a de nouveau fait part de sa volonté de "rééquilibrer" la tarification à l’activité (T2A) en "diversifiant les modes de rémunération", pour "intégrer dans les parcours les nouvelles pratiques de soins ambulatoires et d’hospitalisation à domicile" (HAD).

Agnès Buzyn a également rappelé la mission du directeur de la Drees, Jean-Marc Aubert, sur ce sujet, dont les premières orientations publiques sont attendues avant l’été, pour une préparation en 2019 de leur mise en œuvre.

La ministre a toutefois affirmé que la modification des règles de financement ou l’attribution de ressources supplémentaires ne faisaient pas tout, et a également évoqué l’organisation du système de santé. Elle a assuré à propos des groupements hospitaliers de territoires (GHT) qu’elle ferait "tout pour soutenir cette dynamique de recomposition des hôpitaux sur leurs territoires", tout en rappelant son vœu de décloisonner les acteurs, et d’intégrer les actions de prévention à leurs pratiques.

Télémédecine: transposition de l’accord conventionnel à l’hôpital

Concernant le financement de la télémédecine, Agnès Buzyn a assuré qu’elle veillerait à ce que les mesures de l’accord conventionnel, qui sera signé entre les médecins libéraux et l’assurance maladie, soient transposées à l’hôpital, "dans les mêmes délais".

Elle a indiqué qu’elle réunirait "prochainement" les "acteurs du monde hospitalier" avec le directeur général de la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam), Nicolas Revel, pour discuter notamment du financement de la télémédecine.

Les conférences de présidents de commission médicale d'établissement (CME) de CHU, de centres hospitaliers et d'hôpitaux spécialisés en psychiatrie avaient réclamé fin février une représentation de l'hôpital public dans les négociations sur la télémédecine.

Enfin, la ministre a évoqué la généralisation du dossier médical partagé (DMP) en septembre, l’aboutissement "avant le début de l’été" de la concertation sur le reste à charge zéro sur les lunettes, les prothèses auditives et les soins dentaires, ainsi que la révision à venir des lois de bioéthique.

Bruno Decottignies et Caroline Besnier

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
https://www.hopitech.org/
https://pro-smen.org/prime-PRO-SMEn-hopitaux
Les offres
Agenda

Inscrivez-vous gratuitement à TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRéagissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier électronique à admin@apmnews.com ou par courrier postal à APM International, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez accès au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez à traiter et à transmettre vos informations personnelles conformément aux termes de la loi.  (Notice légale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions