Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

Amiante : le CHU de Toulouse détaille ses engagements

L'hôpital de La Grave à Toulouse. PierreSelim/Wikimedia Commons
L'hôpital de La Grave à Toulouse. PierreSelim/Wikimedia Commons

TOULOUSE, 28 septembre 2018 (TecHopital) - A la suite de la publication du rapport d'expertise Degest, le CHU de Toulouse a rappelé dans un communiqué publié le 19 septembre, qu'il "traite depuis de nombreuses années avec constance, professionnalisme et méthode" la question "de la prévention des risques amiante" et détaillé ses nouveaux engagements.

L'établissement toulousain, qui a réagi au rapport du cabinet Degest présenté le 19 septembre (cf dépêche TecHopital) explique qu'il s'est engagé dans "un plan pluriannuel de 9 millions d'euros pour la prévention amiante sur la période 2016-2020".

Il souligne le fait qu'il "forme, informe et communique largement auprès de ses professionnels sur ces risques et les bonnes pratiques de prévention à respecter".

Si le CHU évoque "une réelle politique de l’amiante au moins depuis 2000", il reconnaît néanmoins "un décalage entre la connaissance des dangers liés à un produit présent dans de très nombreux matériaux de construction et la mise en place de mesures appropriées pour protéger la santé des usagers et des agents".

Dans son communiqué de 5 pages, l'établissement liste les détails du "dispositif d’information multicanal des personnels" mis en place. Avec :

  • une rubrique intranet en accès libre, intitulée "plan de prévention amiante" et régulièrement mise à jour
  • une plaquette de présentation globale des risques professionnels réalisée en 2015 par le service de santé au travail du CHU de Toulouse et diffusée à l’ensemble du personnel en janvier 2016 avec le magazine interne. Elle contient des informations générales sur le risque amiante
  • une "lettre de Trait d’union" diffusée à l’ensemble des professionnels avec les bulletins de salaire d’avril 2017 et de février 2018 afin de présenter et de faire le point sur la politique amiante au CHU
  • le rapport d’activité 2016 du CHU évoquant les modalités de prévention des risques liés à l’exposition à l’amiante
  • un plan de sensibilisation destiné à plus de 700 professionnels du CHU et déployé dans le but d’informer, de manière approfondie, les professionnels sur les conduites à tenir concernant l’amiante. Il concerne les agents du bio-nettoyage, les informaticiens, les agents des services techniques et de la sécurité et les agents du service biomédical.

Le CHU estime que "la majorité du bâti utilisé pour les activités hospitalières a été construit après 1997 et ne contient donc pas d'amiante" mais il "reste concerné par la présence d'amiante sur certaines surfaces plus anciennes, encore en activité."

Plusieurs engagements

Il s'engage à informer largement, dans une optique de transparence, l’ensemble de ses parties prenantes sur la gestion des risques, conformément à sa politique RSE et à renforcer le service qualité, hygiène, sécurité et environnement (QHSEE) par un technicien supérieur hospitalier.

Il compte aussi mieux articuler les instances de prévention et permettre aux membres du CHSCT de participer au comité de pilotage amiante pour qu'ils aient les moyens de jouer un rôle de prévention.

Le CHU entend aussi développer une culture de la sécurité gérée, fondée sur un renforcement de l’information (e-learning) ou de la sensibilisation et des actions de formation, et sur une acculturation des professionnels du CHU au risque amiante (principe de précaution) mais avec des interventions sur matériaux amiantés confiées à des prestataires extérieurs qualifiés.

Il s'engage à mettre en place un suivi post-professionnel (SPP) et suivi post-exposition (SPE) pour tous les agents susceptibles d’avoir été exposés au CHU avec notamment la mise en œuvre d’un suivi externe en partenariat avec l’agence régionale de santé (ARS), l'union régionale des professionnels de santé (URPS) et l’ordre des médecins.

Une amélioration de la qualité des documents techniques produits est également prévue par le biais d'un "renforcement des exigences sur la qualité des prestations et des rapports réalisés par des prestataires externes qualifiés".

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda

Inscrivez-vous gratuitement à TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRéagissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier électronique à admin@apmnews.com ou par courrier postal à APM International, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez accès au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez à traiter et à transmettre vos informations personnelles conformément aux termes de la loi.  (Notice légale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions