Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

Anesthésie éco-responsable : éliminer le desflurane est faisable et économique

PARIS, 9 octobre 2018 (TecHopital) - Eliminer le desflurane d'un bloc opératoire est faisable, s'avère positif économiquement mais surtout est très bénéfique pour l'environnement, selon une étude française présentée fin septembre au congrès de la Société française d'anesthésie et de réanimation (Sfar) à Paris.

Les gaz anesthésiants contribuent fortement au réchauffement de la planète, à l'instar du desflurane qui possède le plus fort pouvoir de réchauffement global (PRG) à 100 ans de ces gaz (cf dépêche TecHopital).

L’équivalent CO2 à 100 ans du desflurane est 19 fois supérieur à celui du sévoflurane (2.540 vs 130 EqCO2), rappellent Marie Paries et ses collègues de l'hôpital Pitié-Salpêtrière à Paris (AP-HP). Evoquant en outre le service médical rendu "discutable" du desflurane par rapport au sévoflurane, ils soulignent que l'usage du desflurane est remis en question.

Ils ont mené une démarche d'éviction du desflurane du bloc opératoire au sein de leur établissement, comportant un bloc polyvalent de 13 salles (chirurgie viscérale non bariatrique, urologique, orthopédique, maxillo-faciale et vasculaire) entre décembre 2017 et février 2018, consistant à retirer les évaporateurs de desflurane de toutes les salles et à les stocker en réserve pour une utilisation ponctuelle.

Un questionnaire numérique a été soumis aux 35 médecins anesthésistes pratiquant dans le bloc central, avant le retrait du desflurane, puis après 3 mois. Les conséquences économiques et écologiques ont également été évaluées en comparant la période durant laquelle la démarche a été mise en œuvre, à celle de décembre 2016 à février 2017.

Plus des trois quarts (77%) des médecins anesthésistes ont répondu aux questionnaires.

Avant la mise en œuvre du programme, 15% utilisaient le desflurane quotidiennement ou de manière hebdomadaire, 56% moins d'une fois par mois.

Après le changement, 96% des médecins anesthésistes n'avaient pas eu recours au desflurane, et 22% se sont dit "un peu" gênés.

Le nombre de flacons de sévoflurane commandés à la pharmacie a augmenté de 42% entre les 2 périodes, tandis que plus aucun flacon de desflurane n'a été commandé après son éviction des blocs opératoires.

Cela a été associé à une réduction de 24% des dépenses sur ce poste : les dépenses associées au sévoflurane sont passées de 14.485 euros pour la période avant éviction du desflurane à 20.604 euros après éviction, tandis que les dépenses pour le desflurane étaient de 11.774 euros avant éviction.

L'équivalent tonnes CO2 à 100 ans a été réduit de 91% avec la mise en place de ce programme, passant de 14,5 avant éviction du desflurane à 1,3 après éviction.

"L’éviction du desflurane a permis une diminution de l’impact écologique associée à une diminution des coûts s’intégrant dans une démarche éco-durable. L’acceptation par les praticiens s’est faite sans difficulté dans la pratique quotidienne", concluent les auteurs.

A noter que le pouvoir de réchauffement global (PRG) des gaz anesthésiants est énorme que ce soit pour le sévoflurane, l’isoflurane mais surtout le desflurane. Ces gaz que l'on retrouve sous toutes les latitudes, ont vu leur concentration fortement augmenter dans l'atmosphère au cours des 10 dernières années.

cd-gdl/ab

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait

Inscrivez-vous à la newsletter gratuite

Les offres

Inscrivez-vous gratuitement à TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRéagissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier électronique à admin@apmnews.com ou par courrier postal à APM International, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez accès au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez à traiter et à transmettre vos informations personnelles conformément aux termes de la loi.  (Notice légale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions