Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

Avec 100% de chambres individuelles, les infections à ERV diminuent, mais pas celles à Sarm et à C. difficile

Passer d'un hôpital avec majoritairement des chambres à plusieurs lits à un établissement avec 100% de chambres individuelles diminue les colonisations par les germes résistants et diminue les infections à entérocoques résistants à la vancomycine, mais ne diminue pas les infections par staphylocoques résistants à la méticilline (Sarm) et à Clostridium difficile.

C'est le constat fait par des chercheurs québécois qui publient dans le JAMA Internal Medicine les résultats de leur étude sur le Royal Victoria Hospital à Montréal.

Cet établissement, construit en 1893, comptant 417 lits, avait majoritairement des chambres à 3-4 lits: c'était le cas de 80% des chambres dans les services médicaux, 60% dans les services chirurgicaux et d'oncologie et 35% dans les unités de soins intensifs. Un nouvel hôpital a été construit avec 100% de chambres individuelles (avec une réduction à 350 lits). Le 26 avril 2015, le transfert de l'ensemble de l'hôpital dans les nouveaux locaux a été réalisé en une journée.

Emily McDonald de l'université McGill de Montréal et ses collègues ont comparé deux périodes: les 27 mois précédant et les 36 mois suivant le déménagement.

Après le déménagement, les colonisations par entérocoques résistants à la vancomycine (ERV) ont diminué de 75% et celles par Sarm de 43%.

Les infections par ERV ont diminué de 70%.

En revanche, les infections par Sarm et celles par C. difficile n'ont pas diminué (dans une analyse prenant en compte le fait que ces infections ont diminué durant la période étudiée dans l'ensemble des hôpitaux canadiens).

Les chercheurs concluent globalement sur une note positive, favorable aux chambres individuelles, même si toutes les infections n'ont pas été diminuées.

"Notre étude suggère que les infections par C. difficile et Sarm pourraient être plus fortement associées à des facteurs autres que la conception architecturale de l'hôpital, quand des mesures de contrôle des infections sont déjà en place", commentent-ils.

(JAMA Internal Medicine, publication en ligne du 19 août)

fb/gdl/ab

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
https://pro-smen.org/prime-PRO-SMEn-hopitaux
Les offres
Agenda

Inscrivez-vous gratuitement à TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRéagissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier électronique à admin@apmnews.com ou par courrier postal à APM International, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez accès au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez à traiter et à transmettre vos informations personnelles conformément aux termes de la loi.  (Notice légale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions