Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://pro-smen.org/prime-PRO-SMEn-hopitaux
http://www.canyon.fr/

"Avec la mise en place des GHT, 25% des établissements ont recruté des ingénieurs biomédicaux" (enquête nationale Afib)

REIMS (Marne), 7 octobre 2019 (TecHopital) - Plus de 2 ans après la mise en place des groupements hospitaliers de territoire (GHT), l'Association française des ingénieurs biomédicaux (Afib) a présenté le 3 octobre à Reims, lors de son congrès annuel, une grande enquête nationale réalisée auprès de ses ingénieurs biomédicaux, faisant un état des lieux de la filière biomédicale dans les établissements supports et parties.

Sur les 136 GHT constitués, 95 établissements représentant 75 GHT ont répondu à cette enquête menée auprès des adhérents de l'Afib. Ces établissements de médecine-chirurgie-obstétrique (MCO) ont une capacité moyenne de 649 lits.

Il s'agit d'une "enquête express réalisée juste avant le congrès [de l'Afib] et sur une période courte de 2 semaines", a indiqué Julien Detraz, ingénieur biomédical du CH d'Avignon. L'association souhaitait connaître "l'état d'esprit des ingénieurs biomédicaux" et elle a "reçu beaucoup de commentaires".

"C'était le moment de le faire, plus de 2 ans après la mise en place des GHT", a précisé Mathieu Letutour, ingénieur biomédical du CHU d'Angers. "Nous avons interrogé à la fois les établissements supports mais aussi les établissements parties", ont ajouté les deux correspondants régionaux de l'Afib. 65% des réponses concernent ainsi des établissements supports et 35% des établissements parties. Ce sont les responsables de services, des directeurs et les ingénieurs biomédicaux qui ont répondu.

Selon l'enquête, 40% des établissements dans chaque GHT possèdent un référent biomédical, dont 20% sont en cours de réflexion ou en cours de mise en place.

Ainsi, 25% des établissements ont recruté des ingénieurs biomédicaux au sein des GHT. "Généralement, ce sont les gros GHT qui ont réussi à recruter le plus de personnes; surtout des ingénieurs, quelques techniciens et très peu de gestionnaires de marché ou référents achat."

Pour une grande majorité d'établissements, le périmètre d'activité a été élargi avec la mise en place des GHT et notamment en matière d'achats d'équipements, de maintenance, de consommables biomédicaux et surtout pour la filière des réactifs biologiques.

Les réponses des établissements supports...

La plupart (83%) des GHT ont mis en place une direction des achats commune. Mais seulement 24% ont installé une commission des équipements biomédicaux.

Plus des deux tiers (69%) des GHT ont une cartographie très précise des marchés au sein de leur groupement et 66% ont institué des rencontres régulières avec les établissements parties (37% trimestrielles, 31% semestrielles). Mais ils se plaignent du "peu d’outils collaboratifs mis en place". "Difficile dans ces conditions de travailler en collaboration."

Sur la partie maintenance et GMAO [gestion de maintenance assistée par ordinateur], 51% des GHT travaillent sur la mise en place d'une politique de maintenance commune. Si 71% disposent d'un inventaire global, 17% ne comptent pas le mettre en place et seulement 17% ont intégré leur inventaire au sein d'une GMAO.

Un quart des GHT ont déployé une GMAO commune ou sont en cours de déploiement. Mais pour une majorité (51%) cette mise en place se fera dans les 5 ans. "Cela devrait passer après les systèmes d'information (SI)."

Les principales craintes des représentants des établissements supports portent sur l'insuffisance de ressources humaines et la perte de temps. Viennent ensuite les tensions entre établissements, notamment entre anciens établissements "rivaux". Le manque de lisibilité des projets est redouté tout comme est posée la question des périmètres entre les établissements.

"Faut-il un texte pour officiellement mutualiser les ingénieurs biomédicaux, pour officialiser la création d'un service biomédical de territoire?" Le sujet a été abordé par les ingénieurs présents à cette présentation. Il pose en effet la question de la revalorisation du travail des ingénieux biomédicaux au sein des GHT.

... et les réponses des établissements parties

Côté établissements parties, "il est encore trop tôt pour dire si des améliorations ont été apportées grâce aux GHT". Les points positifs sont pourtant bien réels. Il s'agit des changements professionnels, une certaine organisation se met en place entre biomédicaux. Mais ils pointent dans le même temps les missions supplémentaires et le manque de reconnaissance.

Les attentes des établissements parties portent ainsi sur les prêts d’équipements. "Cela montre bien qu’il va falloir mutualiser les équipements". Elles portent également sur "l'aide à la gestion de la réglementation". Ils souhaitent "s'appuyer sur l'expertise des établissements supports" et sur "une aide à la gestion de la matériovigilance". Les établissements parties sont enfin demandeurs de mutualisation des techniciens et d'une harmonisation des pratiques techniques.

Les besoins de ces établissements se situent, entre autres, sur la cartographie des marchés, les outils de partage d'information, les catalogues des équipements et consommables ou encore les logiciels de traçabilité technique et l'inventaire et enfin l'assistance technique à distance.

Leurs principales craintes et difficultés portent sur "la perte d’autonomie" de leur établissement, la crainte "de ne plus être consulté" et la lourdeur générée par cette nouvelle organisation, notamment en matière d'achats.

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
http://www.jib-innovation.com
https://new.abb.com/fr/sante
https://brand.fujifilm.com/neverstop/global/
https://www.ecophon.com/fr/connaissance/hc---noise-affects-quality-of-care/
Les offres
Agenda

Inscrivez-vous gratuitement à TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRéagissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier électronique à admin@apmnews.com ou par courrier postal à APM International, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez accès au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez à traiter et à transmettre vos informations personnelles conformément aux termes de la loi.  (Notice légale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions