TecHopital.com

 

Biodéchets: le CH d'Ambert continue de faire modèle

Les poubelles des chariots en sortie de chambre ont été redimensionnées
Les poubelles des chariots en sortie de chambre ont été redimensionnées

Engagé depuis deux ans dans le tri et le compostage de ses biodéchets, le centre hospitalier (CH) d'Ambert (Puy-de-Dôme) accueille des visiteurs de toute la France pour faire découvrir son modèle et les techniques utilisées pour un des plus gros composteurs manuels en France.

L'opération lancée sur le CH d'Ambert, fin 2013, est un dispositif - OrganiCité* -, créé par le Valtom 63 (syndicat pour la valorisation et le traitement des déchets ménagers et assimilés du Puy-de-Dôme) pour accompagner communes et communautés de communes dans la gestion des biodéchets par la lutte contre le gaspillage alimentaire, le compostage et les pratiques de jardinage naturel.

Dès le départ, la communauté de communes du Pays d'Ambert et le syndicat d'ordures ménagères (Sivom) ont accepté de s'investir techniquement et financièrement sur le projet.

Diagnostic: 25 tonnes/an de moins à incinérer


Le périmètre du projet comprend le centre hospitalier lui-même et ses deux établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), soit à peu près 740 repas/jours produits à l'hôpital (les Ehpad sont en livraison chaude).

Le diagnostic a évalué à 25 tonnes/an le volume de biodéchets pouvant être retirés du circuit des ordures ménagères. "", expl

Pour accéder à la suite de l’article, vous pouvez :
  • Soit vous inscrire sur notre site ou vous identifier si vous êtes déjà inscrit
    Pour vous inscrire, cliquer ici.
    Pour vous identifier, cliquer ici .
  • Soit accepter les cookies de performance et de suivi. Ceux-ci nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
http://amc.ukr.fr/don/