TecHopital.com

 

http://www.canyon.fr/

Bioserenity conçoit un masque virucide avec l'Inserm et l'université de Lille

Crédit: Bioserenity
Crédit: Bioserenity

PARIS, 18 février 2021 (TecHopital) - L'entreprise Bioserenity a mis au point, avec l'aide de l'Inserm et l'université de Lille, deux nouveaux masques (chirurgicaux et FFP2) de protection antiCovid, qui peuvent non seulement bloquer les virus et les bactéries, mais aussi les désactiver.

La pénurie de masques n'est plus d'actualité mais le besoin en masques de protection contre le coronavirus est toujours bien réel.

Bioserenity, entreprise française spécialisée dans les dispositifs médicaux, a annoncé le 16 février avoir mis au point avec l'Inserm et l'université de Lille deux masques à usage unique (l'un chirurgical, l'autre FFP2) qui à la fois protègent mais aussi décontaminent grâce à une couche filtrante et virucide. Elle a également annoncé avoir commencé à les commercialiser le 16 février.

La couche Cidaltex*, à la fois filtrante et décontaminante, a été mise au point avec l'Inserm et l'université de Lille. Il s'agit d'une "technologie de rupture", a déclaré Marc Frouin, directeur général de Bioserenity, lors d'une conférence de presse organisée en ligne le 16 février.

Crédit: Bioserenity
Cette innovation consiste à fixer sur un textile non tissé (c'est-à-dire constitué de fibres orientées aléatoirement) et qui forme la couche filtrante, un agent antiviral puissant, a expliqué Bernard Martel, chimiste au laboratoire Unité des matériaux et transformation (Umet) de l'université de Lille, laboratoire qui a assur

Pour accéder à la suite de l’article, vous pouvez :
  • Soit vous inscrire sur notre site ou vous identifier si vous êtes déjà inscrit
    Pour vous inscrire, cliquer ici.
    Pour vous identifier, cliquer ici .
  • Soit accepter les cookies de performance et de suivi. Ceux-ci nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.
Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait