TecHopital.com

 

Blanchisseries hospitalières: "Grâce à l'achat de vêtements professionnels nous sommes prêts pour la 2e vague" (président de l'URBH)

Crédit: Shutterstock
Crédit: Shutterstock

PARIS, 20 juillet 2020 (TecHopital) - Pour faire face à l'augmentation de consommation de vêtements professionnels pendant l'épidémie de Covid-19, les blanchisseries hospitalières ont été amenées à acheter de grosses quantités de ces équipements et sont maintenant parées à affronter une éventuelle 2e vague, a assuré à TecHopital Andy Nguyen, président de l'Union des responsables de blanchisseries hospitalières (URBH).

"Toutes les blanchisseries hospitalières n'ont pas forcément vécu la crise de la même manière puisque celles situées en zones "vertes" ont connu une baisse d'activité, due à la déprogrammation de l'hospitalisation et donc une chute de la consommation du linge hôtelier. En revanche, la consommation de linge professionnel a doublé voire triplé pendant la crise car certains professionnels qui travaillaient en 'civil' sont passés à la tunique, au pantalon et à la blouse", a expliqué Andy Nguyen.

"Nous avons décidé de nous approvisionner en surblouses tissu pour remplacer les surblouses à usage unique", ce qui a permis de compléter les stocks, a souligné le président de l'URBH. Chaque établissement a ainsi acheté des dizaines de milliers de blouses, par exemple "au CHU de Montpellier où 14.000 blouses ont été commandées".

"Il faut dire qu'entre les années 1995 et 2000, l'usage unique a pris un essor énorme, avec des blouses à 3 centimes pièce. Mais avec la pénurie due à la crise sanitaire, les prix se sont envolés et ont été multipliés par 50 voire 70 par rapport au prix initial", a-t-il poursuivi. "Nous avions de gros besoins en blouses et ce

Pour accéder à la suite de l’article, vous pouvez :
  • Soit vous inscrire sur notre site ou vous identifier si vous êtes déjà inscrit
    Pour vous inscrire, cliquer ici.
    Pour vous identifier, cliquer ici .
  • Soit accepter les cookies de performance et de suivi. Ceux-ci nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.
Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Agenda