TecHopital.com

 

Blanchisseries hospitalières: l'adaptation des pratiques durant la crise Covid devrait perdurer

Crédit : TecHopital/Geneviève De Lacour
Crédit : TecHopital/Geneviève De Lacour

PARIS, 27 avril 2021 (TecHopital) - La crise sanitaire a eu un fort impact sur les blanchisseries hospitalières amenées à revoir leur organisation et dont les adaptations devraient perdurer après la crise, ont estimé Catherine Diallo du CHU de Reims et Marc Drezen, du GCS Blanchisserie toulousaine de santé, lors d'une visioconférence organisée par Hospitalia.

"Nous avons été confrontés à cette crise de manière très brutale. Nous n'étions pas préparés à devoir adapter nos organisations et à devoir pallier le manque d'équipements à usage unique, l'absence de surblouses et de masques", a expliqué Catherine Diallo, responsable blanchisserie restauration au CHU de Reims lors de cette visioconférence organisée fin mars.

"Nous avons dû adapter nos organisations, non pas parce qu'on ne sait pas traiter du linge contaminé par un virus, mais parce que ce virus faisait très peur à tout le monde", a-t-elle ajouté.

Ainsi, au CHU de Reims, pour traiter le linge "Covid", un circuit court a été mis en place à la blanchisserie afin que "très peu de personnes n'aient à traiter le linge contaminé. Entre 2 et 4 agents s'en occupaient de manière très régulière. Nous sommes ainsi passés de 5 à 20 kg de linge contaminé spécifique par jour à plus de 2,5 tonnes."

Bien sûr "nous avons protégé nos agents en conséquence avec masques FFP2, surblouses, lunettes et gants. Ce linge était d'abord décontaminé avant d'être lavé de manière standard. Pour le prétri du linge à l'hôpital, nous avons été aidés par l

Pour accéder à la suite de l’article, vous pouvez :
  • Soit vous inscrire sur notre site ou vous identifier si vous êtes déjà inscrit
    Pour vous inscrire, cliquer ici.
    Pour vous identifier, cliquer ici .
  • Soit accepter les cookies de performance et de suivi. Ceux-ci nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.
Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Agenda