Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://www.pall.com/en/medical/landing/20-years-fr.html?utm_source=techopital&utm_medium=banner&utm_campaign=20-years-fr

Brancardage : des tablettes tactiles pour aider les bras

Une tablette MioCare.
Une tablette MioCare.

PARIS, 13 mars 2014 (Direct Hôpital) – Le Centre hospitalier de l'arrondissement de Montreuil (Pas-de-Calais) a doté ses brancardiers de tablettes tactiles. La gestion des transports de patients se fait sans régulateur et dans un climat de coopération entre les services.

Pour améliorer les flux de brancardage, certains établissements font appel à des régulateurs à plein-temps. Le Centre hospitalier de l'arrondissement de Montreuil (Cham) a préféré parier sur les tablettes tactiles.
 
"Auparavant, tout était géré à l'ancienne : quand le plateau technique était prêt pour accueillir un patient, il téléphonait au service concerné, qui appelait un brancardier", rappelle Jérôme Delétré, ingénieur au Cham. Cette organisation était loin d'être optimale et générait des tensions : parfois, deux brancardiers étaient appelés par erreur pour le même patient. A d'autres moments, lorsque tous les brancardiers étaient déjà occupés, les appels restaient sans réponse…
 
"Nous avons donc voulu mettre en place une vision et un pilotage en temps réel des flux", explique Jérôme Delétré. Les quinze brancardiers ont été équipés de tablettes tactiles Mio Care A105, distribuées par Factory Systèmes. Un choix qui répondait aux besoins du personnel au niveau taille (6 pouces, ce qui permet de les glisser dans une poche) et résistance (aux chutes, aux éclaboussures). Ces tablettes disposent en plus d'un scanner de code-barres, et d'un appareil photo, qui seront à l'avenir utilisés par les brancardiers.
 
L'ingénieur a développé en interne l'application de gestion des transports de patients. Elle permet de visualiser en temps réel la disponibilité des brancardiers et le nombre de patients en attente. "Les brancardiers s'autogèrent, sans régulateur", souligne Jérôme Delétré.
 
Concrètement, lorsque le plateau technique est prêt à recevoir un patient, il ouvre son planning et clique sur le nom du patient, ce qui place ce dernier "en attente de brancardage". Le brancardier, voyant ce message, se l'affecte, le descend au plateau-technique et valide l'action. Le système fonctionne sur le même mode pour les transferts entre services.
 
"Le gain est certain au niveau du confort : les tensions entre services, plateaux techniques et brancardiers ont disparu", assure l'ingénieur. Chacun des acteurs a une vue globale de la situation, il n'y a donc plus de risques d'entendre "pourquoi n'êtes-vous pas encore là ?". Si personne ne vient chercher immédiatement le patient mais que le service voit que tous les brancardiers sont déjà occupés, il n'y a pas d'incompréhension.
 
Le gain de confort est aussi ressenti par les patients : grâce à cette optimisation de flux, ils sont descendus et remontés au bon moment dans les services. L'attente dans les couloirs de consultation ou au plateau technique en est considérablement réduite.
 
La communication va être améliorée avec la V2 du logiciel, qui permettra aux utilisateurs de tablettes de s'envoyer des messages, individuels ou collectifs. Cette nouvelle version intègrera aussi un volet identito-vigilance : plutôt que de cliquer sur le nom des patients, les brancardiers scanneront leur bracelet pour valider la prise en charge.
 
Et l'ingénieur ne compte pas s'arrêter là. Il réfléchit déjà à l'utilisation des tablettes MioCare au bloc opératoire (elles résistent aux produits désinfectants) pour remplir la check-list pré-opératoire de la HAS ou pour transférer directement des photos dans le dossier du patient.  
 
L'extension de l'utilisation des tablettes à d'autres utilisations, comme la prise de commande des plateaux repas, le suivi des DMI (dispositifs médicaux implantables) ou l'accès au DPI (dossier patient informatisé) est aussi évoquée. /mb

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda