Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

Brancardage: le CH Eure-Seine modernise son organisation pour plus de sécurité et moins de retards

PARIS, 16 mars 2015 (Direct Hôpital) - Après avoir doublé sa surface suite à son déménagement, le centre hospitalier Eure-Seine, à Evreux, a revu en profondeur l'organisation des transports de personnes au sein de son établissement.

Mené en décembre 2010, le déménagement de l'ancien hôpital situé en centre-ville vers le nouveau bâtiment situé en périphérie d'Evreux s'est traduit par un doublement de la surface de l'établissement, qui fait désormais plus de 50.000 m². Cette augmentation des distances à parcourir a forcé l'établissement à repenser son organisation.
 
"Jusqu'alors, le service de brancardage s'appuyait sur une solution entièrement manuelle à base de bons manuscrits que les brancardiers venaient récupérer auprès du service de régulation", explique Patrice Large, directeur du système d'information  (DSI) du CH Eure-Seine. "Dans nos locaux précédents, le système montrait déjà ses limites mais, suite au déménagement, il devenait absolument crucial de le repenser", souligne-t-il.
 
Parmi les limites relevées par le personnel: retards, absence de flexibilité, informations confuses ou erronées, absence de traçabilité, répartition inégale de la charge de travail, etc.
 
L'hôpital a donc sollicité Orange Business Services, l'entité du groupe Orange qui fournit des services de télécommunication et des services informatiques aux entreprises, pour identifier un système moderne de brancardage. La société a retenu la solution Mercury d'Ascom, qui a été présentée aux cadres hospitaliers et aux membres du service de brancardage.
 
L'hôpital voulait éviter que la technique "prenne le pas" sur l'humain, "d'où cette approche volontaire de 'pré-valider' la solution proposée avec les différentes parties prenantes puis d'aller plus loin avec notre partenaire technologique en lui soumettant un cahier des charges basé sur les retours terrain", explique Patrice Large.
 
La mise en place d'un comité de pilotage a aussi permis de déployer la solution en parallèle avec la mise en place du dossier patient informatisé. "L'interfaçage des deux solutions était crucial au bon fonctionnement de l'hôpital", souligne le DSI.
 
Après une période de tests et de formation rapide, la solution de transport des patients Mercury d'Ascom a été déployée en 2014.
 
Equipés d'appareils mobiles, les brancardiers se voient attribuer leurs courses en fonction de leur disponibilité et de leur proximité géographique du service dans lequel doit se faire la prise en charge du patient. Le dossier du patient est récupéré automatiquement par la solution, pour éviter tout risque de confusion sur son identité.
 
L'hôpital salue aussi la flexibilité du système, qui permet de transmettre en temps réel tout changement (patient pas encore prêt, changement de service, etc.) au brancardier. "Toutes ces avancées se ressentent au niveau des services, bien sûr, éliminant certains points de tension qui pouvaient exister par le passé", observe Patrice Large. 
 
En évitant les erreurs de routage ou les retards, le système améliore aussi l'expérience du patient, dont le transport n'est plus considéré "comme un moment déshumanisant voire humiliant". C'est également "revalorisant pour les brancardiers dont la fonction est parfois déconsidérée", note le DSI.
 
mb/ab

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda