Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://www.pall.com/en/medical/landing/20-years-fr.html?utm_source=techopital&utm_medium=banner&utm_campaign=20-years-fr
http://www.canyon.fr/

"C’est une crise sanitaire mais aussi une crise de la logistique " (Adeline Girardot, GHU Paris psychiatrie & neurosciences)

Crédit: Adobe/shintartanya
Crédit: Adobe/shintartanya

PARIS, 15 avril 2020 (TecHopital) - La production de matériel médical, d'équipements de protection individuelle (EPI), ayant été massivement délocalisée, nous n'avons plus rien en France, a expliqué Adeline Girardot, responsable de la logistique au GHU Paris psychiatrie & neurosciences soulignant qu'avec cette crise, les médecins ont enfin pris conscience de l'importance de la logistique.

En ces temps de crise sanitaire majeure, "la logistique est plus que sur le pont", a souligné Adeline Girardot, responsable de la logistique au GHU Paris psychiatrie & neurosciences, dans un entretien avec TecHopital.

"Il faut s'adapter à la situation avec de nombreux nouveaux flux, des demandes urgentes, et bien sûr les absences du personnel à gérer. Le personnel qui assure les transports sanitaires a peur de la transmission de la maladie", a-t-elle précisé.

Avec tous ces problèmes d'approvisionnement, "nous faisons régulièrement un état des lieux du matériel à usage unique".

Le GHU s'est également adapté en matière de distribution du linge et notamment des vêtements pour le personnel. Si avant l'épidémie de coronavirus, le personnel avait du mal à porter des vêtements de travail, "en psychiatrie aujourd'hui, tout le monde veut en mettre", a fait remarquer Adeline Girardot.

Côté restauration, "en tant que responsable du self, il a fallu adapter l'offre à la vente à emporter avec des salades, des sandwichs, des pasta box".

Le service logistique fonctionne avec un effectif minimum en fonction des tournées, c'est-à-dire de 15 à 22 personnes "afin d'exposer au minimum le personnel". Les vaguemestres par exemple sont en effectif réduit mais mobilisables. "Nous jouons également beaucoup sur la polyvalence du personnel." Mais tous les agents du service sont équipés de masques de protection.

GHU Paris psychiatrie, plateforme de distribution de masques

L'agence régionale de santé (ARS) Ile-de-France a désigné la logistique du GHU Paris psychiatrie & neurosciences pour être la plateforme de réception et de distribution des masques de protection pour tous les établissements de santé et médico-sociaux de Paris, hors établissements de l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP). Ce qui représente environ 600 établissements à livrer pour une dotation qui varie d'une semaine à l'autre.

Interrogée fin mars par TecHopital, Adeline Girardot expliquait: "Cette semaine nous avons reçu 18 palettes de masques, soit 450.000 à 500.000 masques. Les clés de répartition entre les établissements sont fournies par l'ARS. Et c'est aux établissements de se déplacer pour venir chercher leurs masques".

L'achat massif de thermomètres laser est également prévu, a annoncé la responsable logistique.

"Avec cette crise sans précédent, la logistique s'adapte. L'épidémie de coronavirus montre bien l'importance de la logistique dans les hôpitaux. Elle l'a mis en exergue."

"La production de matériel médical a été massivement délocalisé. Résultat, nous n'avons plus rien en France". De ce fait, "les médecins prennent enfin conscience de cette problématique, des enjeux de la logistique, des stocks. C'est une véritable prise de conscience", a-t-elle insisté.

gdl/ab

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda