Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

CallMeSmart: un système de communication intelligent venu de Norvège

CASTRES, 8 juillet 2014 (Direct Hôpital) – L'hôpital de Tromsø, en Norvège, teste depuis mai une solution de communication qui permet de réduire les interruptions de tâches des professionnels de santé en se basant sur leurs données contextuelles.

Ce dispositif, baptisé CallMeSmart, est développé par le Centre norvégien de télémédecine et de soins intégrés (NST). Il a obtenu la semaine dernière le trophée de la e-santé dans la catégorie "international", lors de l'Université d'été de la e-santé, à Castres (Tarn). "Le jury a été convaincu car il a compris les problèmes concrets auxquels répond ce dispositif et la solution présentée", a commenté Joël Derrien, vice-président IT Outsourcing chez Thalès Service et parrain de la catégorie.
 
Le premier de ces problèmes est la complexité des systèmes de communication actuels dans les hôpitaux. "Entre les téléphones et les pagers, les médecins peuvent avoir à porter jusqu'à sept appareils différents, en fonction de leurs responsabilités", a expliqué Alain Giordanengo, chercheur au NST.
 
Second problème: les interruptions de tâches que subissent les professionnels, suite à des appels ou des alarmes.
 
La solution apportée par CallMeSmart tient dans un seul smartphone, qui remplace tous les appareils utilisés précédemment. Il reste compatible avec ces appareils (y compris les plus anciens, comme les pagers), ce qui permet à l'établissement de les remplacer progressivement.
 
L'application embarquée par le smartphone se base sur les données contextuelles (son agenda, sa géolocalisation, sa disponibilité) pour filtrer les appels, messages et alarmes reçus. 
 
Par exemple, si quelqu'un tente d'appeler un chirurgien et que le logiciel détecte qu'il est en pleine opération (car il est géolocalisé au bloc et que son planning prévoit une intervention à ce moment-là), l'appel sera automatiquement routé vers un chirurgien disponible ayant les mêmes compétences. S'il s'agit d'un appel personnel, la messagerie vocale s'enclenchera.
 
80 volontaires de l'hôpital de Tromsø testent depuis le mois de mai ce dispositif. "Les utilisateurs sont très satisfaits car cela leur fait gagner du temps; ils n'ont plus à réfléchir le matin aux appareils qu'ils doivent prendre ou non", a assuré Alain Giordanengo.
 
Afin d'éviter les inquiétudes liées aux questions de vie privée, les utilisateurs ont la possibilité de désactiver certaines fonctionnalités du service (planning, géolocalisation, etc.). "Mais aujourd'hui, tous nos utilisateurs utilisent l'application à 100%, car ils ont compris que c'est une aide, pas une contrainte", a précisé le chercheur.
 
Une preuve de concept dans un environnement clinique est en cours de réalisation à l'hôpital de Tromsø, avant une possible commercialisation.
 
En attendant, le NST continue à développer le service et prévoit de l'associer à des applications métier, pour permettre par exemple de mettre à jour directement le dossier patient depuis son smartphone. /mb/eh
 

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda