Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

Certification des GHT : "Nous allons conserver une certification par établissement" (Anne Chevrier, HAS)

MONTROUGE (Hauts-de-Seine), 6 décembre 2018 (TecHopital) - Dans le cadre de la certification commune des groupements hospitaliers de territoire (GHT), la Haute autorité de santé (HAS) entend conserver une certification par établissement, a indiqué, le 4 décembre, Anne Chevrier, cheffe du service certification des établissements de santé à la HAS, lors des Journées internationales de la qualité hospitalière et en santé (JIQHS).

"Nous voulons favoriser des visites synchronisées menées dans un temps rapproché pour les établissements d'un même GHT, avec un rendu commun pour certains GHT. Mais l'orientation que nous voulons privilégier est celle de conserver une certification par établissement", a précisé la cheffe du service de certification des établissements de santé de la HAS lors des JIQHS organisées à Montrouge, les 3 et 4 décembre.

La loi de modernisation de notre système de santé qui a créé les GHT leur impose de se doter d'un compte qualité unique en vue d'une certification conjointe au 1er janvier 2020. Pour accompagner ce changement, une procédure transitoire a été mise en place par la HAS pour la période 2016-2020, rappelle-t-on.

"Nous allons favoriser la mutualisation en termes de démarche qualité de ces établissements. Nous analyserons le management ainsi que quelques filières au niveau du GHT". Et la responsable de la HAS de rappeler la volonté de vouloir conserver "ce niveau de certification par établissement, [car] cela nous semble fondamental". Sinon "nous aurons de gros groupes pour lesquels un seul rapport ne permettrait pas aux uns et aux autres de s'y retrouver".

En effet, a-t-elle expliqué, "la notion de GHT pour le patient n'est pas toujours très claire. Les patients vont encore se faire soigner dans un établissement et non dans un GHT".

La certification des équipes

"Il est clair que la majorit√© des sources d'erreur sont li√©es √† un dysfonctionnement des √©quipes", a fait remarquer Anne Chevrier. "L'ann√©e prochaine, nous allons c√©l√©brer les 20 ans de la certification en France. Avec cette nouvelle certification [2020], "nous voudrions op√©rer un l√©ger tournant" via l'engagement du patient ; le d√©veloppement de la culture de la pertinence et du r√©sultat ; le d√©veloppement du travail en √©quipe, moteur d'am√©liorations des pratiques et enfin l'adaptation aux √©volutions du syst√®me de sant√©.

"Notre objectif sera de médicaliser davantage la certification." Et si dernièrement "le travail des qualiticiens a été remarquable", il nous faut maintenant "un relais pour embarquer davantage les soignants, avec une approche moins 'processus' mais plus 'résultat'". De plus, nous espérons faire "plus de patients-traceurs".

"A partir d'un fait précis, il est plus facile d'arriver à toucher, à montrer aux équipes et à mettre le doigt sur les bonnes pratiques, ou leurs problèmes de communication". Par cette approche "nous leur montrons l'intérêt d'avoir des processus, des procédures" de qualité.

Enfin, elle a rappelé que la gestion de la qualité dans le médico-social a été intégrée à la HAS. "Cette intégration permettra" au secteur "de bénéficier de l'expérience des établissements de santé en matière de certification".

Pour développer la nouvelle version de la certification, version 2020, 4 séminaires réunissant plus de 250 experts de terrain ont été organisés par la HAS en octobre et novembre.

L'ambition des groupes de travail réunis autour de 19 thématiques a été de construire une version 2020 "plus centrée sur la qualité des résultats pour les patients, plus simple dans sa mise en oeuvre et adaptée à la grande variété d'établissements de santé et au développement des nouvelles organisations de l'offre de soins", a précisé Catherine Grenier, directrice de l’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins (Daqss) à la HAS, interrogée dans la revue "Risques et qualité en milieu de soin".

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait

Inscrivez-vous à la newsletter gratuite

Les offres

Inscrivez-vous gratuitement à TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRéagissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conform√©ment √† la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifi√©e par la loi 2004-801 du 6 ao√Ľt 2004 relative √† la protection des personnes physiques √† l'√©gard des traitements de donn√©es √† caract√®re personnel) relative √† l'informatique, aux fichiers et aux libert√©s, vous disposez d'un droit d'acc√®s, de modification, de rectification et de suppression des donn√©es qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier √©lectronique √† admin@apmnews.com ou par courrier postal √† APM International, 33 avenue de la R√©publique, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez acc√®s au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez √† traiter et √† transmettre vos informations personnelles conform√©ment aux termes de la loi.  (Notice l√©gale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions