Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

CH de Valence: première pierre d'un nouveau bâtiment d'anatomocytopathologie et de logistique

Le centre hospitalier (CH) de Valence a posé vendredi 27 mai la première pierre d'un nouveau bâtiment voué à accueillir son service d'anatomocytopathologie (ACP) ainsi que des activités logistiques, rapporte-t-il dans un dossier de presse.

L'opération, qui a débuté le 1er avril, se fait sur le site même de l'hôpital, qui a déjà inauguré en janvier un nouveau bâtiment de chirurgie.

Sagissant de l'activité d'ACP, le CH de Valence rapporte qu'elle est aujourd'hui éclatée sur plusieurs bâtiments. Historiquement, "les espaces ont été récupérés au fur et à mesure du développement de l'activité et des besoins", relate-t-il.

Le service est ainsi installé sur deux sites distincts: d'une part, sur un site technique, qui compte une dizaine de secteurs, et d'autre part, sur un site non technique regroupant notamment les bureaux de lecture des praticiens et l'archivage des lames (800 mètres carrés au total).

Le nouveau laboratoire d'ACP comprendra quant à lui une zone technique de 15 pièces, chacune consacrée à une "étape technique". Ces pièces "seront réparties en trois secteurs de risques ayant chacun un traitement d'air spécifique" (chimique, infectieux et risques courants, comme la manipulation des lames ou le stockage).

Une zone "tertiaire", enfin, abritera le hall d'accueil, le secrétariat, des salles de réunion, d'archivage et les 13 bureaux médicaux du laboratoire.

Celui-ci s'étendra au total sur 1.377 mètres carrés de surface dans oeuvre. Il est dimensionné à hauteur du projet territorial Sud Rhône-Alpes en matière d'anatomocytopathologie, assure l'hôpital.

Une "étude régionale [...] menée par l'ARS [agence régionale de santé] avec le CERCLH [cabinet de conseil de l'organisation des établissements de santé]" a en effet confirmé la centralisation de l'activité territoriale d'ACP autour du CH de Valence.

Le nouveau laboratoire sera ainsi exploité par un groupement de coopération sanitaire (GCS) "ouvert" aux autres hôpitaux du territoire, dont le CH des Vals d'Ardèche (Privas), déjà partenaire de Valence.

Optimisation de la logistique

L'hôpital valentinois rapporte des motivations similaires pour ce qui est de l'aspect logistique du projet: les activités logistiques (magasin, reprographie, coursiers, vaguemestre) sont à ce jour "dispersées en différents lieux du site hospitalier".

Le stockage est lui aussi étendu sur trois locaux (500 mètres carrés). "Ces différents emplacements ne sont plus adaptés à l'activité et génèrent un certain nombre de manutentions inutiles", relève l'hôpital.

Pour améliorer l'organisation de la logistique, il a donc été décidé de regrouper tous ces services en un même bâtiment, commun au laboratoire d'ACP. La future plateforme logistique hospitalière "se déploiera sur une surface de près de 800 mètres carrés". Elle attribuera aux 11 agents logistiques en charge de la gestion des stocks et du réapprovisionnement des "surfaces et volumes spécifiques à chaque type d'opération".

Un fonctionnement "selon le principe de la marche en avant" devrait par ailleurs améliorer "la circulation des flux en évitant les croisements de marchandises". Tandis qu'une zone de réception d'une taille plus adaptée "permettra d'effectuer dans de bonnes conditions de travail et d'ergonomie l'ensemble des opérations de contrôle avant la mise en stock".

Une zone de stockage et préparation de commandes (400 mètres carrés, 7 mètres de hauteur sous plafond), enfin, "permettra le stockage rationnel de 300 palettes". "L'ensemble des produits distribués par les magasiniers seront stockés en ce lieu unique", indique le CH, "ce qui limitera les nombreuses manutentions et transferts auxquels s'astreignent aujourd'hui les personnels logistiques".

La fin du chantier de ce nouveau bâtiment est prévue pour le 30 janvier 2017. Il aura représenté un investissement d'environ 5,3 millions d'euros pour les travaux et d'1,35 million pour les équipements, notamment d'ACP.

Une aide de 5 millions d'euros en provenance de l'ARS doit financer entre autres les "opérations techniques de restructuration et l'extension du groupe électrogène et des réseaux de chauffage". Le reste sera apporté par un emprunt du CH de Valence, indique ce dernier.

In Fine architecte, pour l'architecture, et Vinci construction France, au côté de Campenon Bernard Dauphiné, sont en charge de la conception-réalisation.

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
https://www.santexpo.com/infos-pratiques/obtenez-badge-visiteur/?utm_campaign=SE&utm_source=SW&utm_medium=BAN&utm_term=TECHOPITAL
Les offres
Agenda

Inscrivez-vous gratuitement à TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRéagissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier électronique à admin@apmnews.com ou par courrier postal à APM International, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez accès au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez à traiter et à transmettre vos informations personnelles conformément aux termes de la loi.  (Notice légale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions