TecHopital.com

 

Chirurgie ambulatoire: le choix de "salles dédiées" ou communes avec l'hospitalisation conventionnelle

Crédit: Fotolia/Kzenon
Crédit: Fotolia/Kzenon

Le 27 mai s'est tenue une journée de réflexion sur les impacts du virage ambulatoire dans l'organisation des blocs opératoires. Son initiateur, l'Agence nationale d'appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux (Anap), a publié fin juillet des comptes rendus reprenant plusieurs retours d'expérience.

Dans l'un de ces documents, Christian Espagno, directeur associé à l'Anap, évoque l'apparition de "" pour les blocs de demain.

Il relève tout d'abord une technicité de plus en plus importante des actes, et une chirurgie aux contours de plus en plus flous, une raréfaction de la ressource médicale, concomitante avec l'arrivée de nouveaux métiers dans les blocs opératoires, ainsi que de nouvelles organisations régionales en lien avec les constitutions, depuis le 1er juillet, de groupements hospitaliers de territoire (GHT).

A ces enjeux s'ajoute celui du virage ambulatoire, préoccupation majeure pour les établissements et objectif affiché des pouvoirs publics. Une tendance qui s'accompagnera "" - et qui est déjà marquée par - des changemen

Pour accéder à la suite de l’article, vous pouvez :
  • Soit vous inscrire sur notre site ou vous identifier si vous êtes déjà inscrit
    Pour vous inscrire, cliquer ici.
    Pour vous identifier, cliquer ici .
  • Soit accepter les cookies de performance et de suivi. Ceux-ci nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Agenda