Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://www.ja-sante.fr/
http://www.canyon.fr/

CHU de la Martinique: 274 patients rappelés en raison d'un risque de transmission du VHB et du VIH par un professionnel de santé

Crédit: Fotolia/Stokkete
Crédit: Fotolia/Stokkete

Le CHU de la Martinique a rappelé 274 patients en raison de l'infection de l'un de ses professionnels de santé par le VIH et le virus de l'hépatite B, selon la presse locale et un communiqué daté du 18 juillet.

Le CHU indique "avoir eu connaissance de l'infection de l'un de ses professionnels de santé" par le VIH et le VHB. L'article L1111-2 du code de santé publique relatif au droit d'information du patient sur son état de santé, impose à l'établissement d'informer les patients susceptibles d'avoir été exposés à un risque de transmission virale lors d'un acte réalisé par un professionnel de santé.

Selon Martinique 1ère, présente à la conférence de presse organisée le 26 juillet en présence du directeur général du CHU, Nicolas Estienne, 274 patients ont ainsi été rappelés. Un courrier leur a été adressé pour leur proposer de réaliser "par précaution" des examens biologiques de contrôle.

"Les professionnels de santé concernés" ont également été informés de cette situation par un mail de l'établissement.

Le CHU de Martinique rappelle "l'extrême rareté des cas de transmission de ces virus d'un professionnel de santé à un patient". Le respect des précautions d'hygiène lors des soins permet "en effet de maîtriser ce risque de transmission".

Un guide méthodologique publié en 2006 par la Société française d'hygiène hospitalière (SF2H) indiquait que la transmission du VIH à un patient à partir d'un soignant porteur était alors décrite dans quatre publications. Elles recensaient la contamination de huit patients.

Les cas rapportés de contamination par le VHB ou le VHC étaient les plus fréquents: plus de 10 épisodes de contamination de patients par un soignant infecté par le VHC et plus de 50 pour le VHB. La chirurgie, en particulier cardiovasculaire et orthopédique, est la spécialité la plus souvent impliquée lors de transmissions soignant-soigné du VHB ou du VHC.

Contacté par l'APM, le CHU n'a pas précisé si le professionnel de santé concerné était médecin, infirmier ou autre, ni le type de contact qu'il avait eu avec les patients.

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait