Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

CHU de Limoges: l'hôpital Dupuytren 2 de Limoges va ouvrir le 18 mars

Dupuytren 2 (CHU de Limoges)
Dupuytren 2 (CHU de Limoges)

(Par Jean-Yves PAILLÉ)

LIMOGES, 30 janvier 2019 (TecHopital) - Le CHU de Limoges accueillera son premier patient au sein de l'hôpital Dupuytren 2 le 18 mars, a annoncé le 21 janvier Jean-François Lefebvre, directeur général de l'établissement, à l'occasion de la cérémonie des vœux.

L'ouverture du bâtiment Dupuytren 2 (26.000 m²), réparti en 5 niveaux, se fera après trois semaines consacrées à l'aménagement des différents services, a-t-il précisé dans son discours.

La première pierre avait été posée en janvier 2017. Dupuytren 2 comptera 350 lits et places et accueillera notamment plusieurs activités d'hospitalisation conventionnelle, de semaine et de jour, ainsi que des consultations, des activités d'hémodialyse et d'imagerie.

Ce bâtiment complétera l'offre de soin de l'hôpital Dupuytren 1, qui va bénéficier d'une restructuration et d'une mise en sécurité incendie". Il va rester "le siège du plateau technique" en disposant notamment du bloc opératoire, de l'offre principale en d'imagerie médicale, de la médecine nucléaire et la radiothérapie, a mis en exergue le directeur général. Les deux bâtiments seront reliés par une galerie.

En 2019, une zone consacrée à l'endoscopie doit être mise en place à Dupuytren 1, ainsi qu'une salle vasculaire interventionnelle pour de la cardiologie de recours. Un bâtiment de pharmacie sera construit à proximité.

Le CHU a investi 51 millions d'euros en 2018 (contre 48 M€ en 2017) et table sur un investissement dans "ces eaux-là" en 2019, dont une part importante sera consacrée à la modernisation de Dupuytren 1, a poursuivi Jean-François Lefebvre.

Le directeur général a annoncé qu'en parallèle l'hôpital Le Cluzeau, qui comprend encore quelques activités, fermera peu après l'ouverture de Dupuytren 2.

Il a rappelé qu'environ 500 M€ ont été engagés sur sept à huit ans pour les investissements courants et ceux spécifiques aux opérations de restructurations. "La restructuration, c'est-à-dire Dupuytren 2, la recherche de terrain, la construction du bâtiment de réanimation et le reste, représentent 300 M€", a précisé Jean-François Lefebvre.

Le CHU bénéficie de 140 M€ d'aides de l'Etat et de l'agence régionale de santé (ARS) Nouvelle-Aquitaine, contre 50 M€ prévus initialement, s'est en outre réjoui le directeur général.

18 millions d'euros investis dans l'informatisation du CHU en 2017 et 2018

Lors de la cérémonie des voeux, le directeur général a souligné la "place importante" accordée par l'établissement à l'informatisation. Il a estimé à 18 M€ sur les 18 derniers mois les dépenses du CHU dans ce domaine. Et ce, afin de développer le dossier patient, la télémédecine en lien avec les cabinets de médecine en ville et les établissements d'hébergement de personnes âgées dépendantes (Ehpad), ou encore moderniser la téléphonie en passant au numérique, a-t-il précisé en marge de la conférence.

Toujours en marge de la conférence, Alexandre André, directeur des systèmes d'information (DSI) a indiqué que 850 smartphones et téléphones portables ont été distribués à des personnels médicaux et des personnels soignants, pour des "fonctions de reports d'alarmes techniques et médicales", notamment. "On peut voir en temps réel ce qui se passe sur le monitoring de la chambre" du patient avec ces appareils, a-t-il précisé.

Dans son discours, le directeur général s'est félicité d'avoir atteint un usage de la reconnaissance vocale englobant 87% de l'activité. Il a également mis en avant une diffusion importante de la messagerie sécurisée Apicrypt* pour améliorer la communication entre la ville et l'hôpital.

Le GHT du Limousin vers une certification commune

Par ailleurs, les 18 établissements du groupement hospitalier de territoire (GHT) du Limousin se sont engagés à "se prêter à une certification commune" par la Haute autorité de santé (HAS), a annoncé le directeur général. "Nous avons entre nous la volonté de tirer la qualité et nos activités par le haut", a insisté Jean-François Lefebvre. L'objectif est d'obtenir cette certification en 2020.

"Il y a un travail important à faire entre nous, pour harmoniser nos pratiques et nos approches. La clé de voûte est avant tout les organisations médicales et les parcours patients que l'ont met en oeuvre", a-t-il poursuivi.

Toujours dans le cadre du GHT, il a chiffré à plus de 100 le nombre de médecins du CHU travaillant en temps partagé avec des centres hospitaliers (CH) du GHT et à 30 les postes d'assistants partagés "sanctuarisés en 2018".

Des équipes se réunissent notamment en Haute-Vienne pour travailler avec les CH de Saint-Junien et de Saint-Yrieix-la-Perche, en cardiologie, dans les urgences et en cardiologie.

jyp/gdl/nc

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda

Inscrivez-vous gratuitement à TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRéagissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier électronique à admin@apmnews.com ou par courrier postal à APM International, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez accès au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez à traiter et à transmettre vos informations personnelles conformément aux termes de la loi.  (Notice légale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions