Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

Codeo Medical, spécialiste des DM reconditionnés, espère doubler son chiffre d'affaires en 2019

L'entrepôt de stockage de Codeo Medical, à Curis-au-Mont-d'Or (Rhône). Crédit: Codeo Medical
L'entrepôt de stockage de Codeo Medical, à Curis-au-Mont-d'Or (Rhône). Crédit: Codeo Medical

PARIS, 24 avril 2019 (TecHopital) - Codeo Medical, spécialiste de la vente de dispositifs médicaux reconditionnés, espère doubler son chiffre d'affaires et atteindre ainsi les 2 millions d'euros en 2019, a déclaré à TecHopital Isabelle Grange, responsable du développement et associée de cette filiale du groupe Codeo.

Codeo Medical, créée en juin 2017, a pour objectif de créer un marché de seconde main sur tous les dispositifs médicaux, "du pousse-seringue jusqu'au scanner ou l'IRM en passant par l'échographe ou la table d'opération et cela pour tous les établissements de soin, qu'ils soient publics ou privés", a détaillé Isabelle Grange.

L'entreprise lyonnaise, généraliste et multimarques, souhaite professionnaliser son métier. "Nous souhaitons apporter un cadre à notre activité, créer un marché de revente qui n'existe pas en France" et "redonner ses lettres de noblesse au marché du matériel médical reconditionné français", a résumé la responsable.

La société propose "des formules de rachat sec". Il s'agit d'une reprise avec "une valeur ferme et définitive" de cet équipement, "après audit sur site", a expliqué Isabelle Grange. "Avec cette formule, nous engageons notre responsabilité."

L'objectif "est de soulager les établissements et leur apporter une solution clé en main".

Les dispositifs médicaux réformés sont remis en état par Codeo Medical, reconditionnés, remis éventuellement sous garantie avant d'être représentés à la vente. "Avec ces équipements révisés et reconditionnés, notre but n'est pas de concurrencer les constructeurs mais de venir en complémentarité."

L'idée est donc "valoriser leurs équipements réformés pour dégager une enveloppe budgétaire supplémentaire, de compléter le parc avec du matériel ancienne génération pour maintenir son homogénéité et éviter les coûts de formation, ou de renouveler le parc avec du matériel de qualité tout en maîtrisant le budget", précise l'entreprise dans un communiqué de presse du 2 avril.

"L'offre va jusqu'à la gestion des déchets d'équipements électriques et électroniques (D3E)", a indiqué la responsable du développement.

"Aujourd'hui, 80% des produits que nous revendons proviennent d'établissements français. Il est juste regrettable que ces équipements de pointe, fiables et sécurisés, profitent à l'export plutôt qu'au marché domestique alors même que des établissements situés dans des déserts médicaux peinent à s'équiper", a expliqué Stéphanie Vignon, associée et directrice générale de Codeo Medical, dans le communiqué de presse.

En 2018, plus d'une centaine d'établissements ont confié à l'entreprise lyonnaise l'achat ou la revente de leur matériel de seconde main. "Mais il reste un gros travail d'évangélisation à réaliser", a fait remarquer Isabelle Grange. "Pour l'instant les clients n'ont pas encore acquis le réflexe du matériel d'occasion. Il est vrai qu'il existe un a priori sur ces équipements reconditionnés. A nous de rassurer hôpitaux, cliniques et centres d'imagerie, sur la qualité du matériel que nous proposons."

"Nous sommes actuellement en cours de référencement auprès des centrales d’achats, en tant que spécialiste du matériel d'occasion", a noté la responsable. UniHa s'apprête ainsi "à lancer un appel d'offres avec un lot d'échographes reconditionnés. Pour nous, il s'agit d’un test pour savoir comment les établissements vont réagir."

"En général, les parcs installés en France sont de bonne qualité et de haute technologie. La durée moyenne d'installation d'un parc est de 7 ans alors que la durée de vie réelle est plus proche des 15 à 20 ans".

Parfois, "nous avons accès à du matériel tout neuf, jamais utilisé et qui dort dans un coin de l'hôpital. Du matériel qui ne dispose plus de sa garantie constructeur mais qui peut être revalorisé. Ce matériel acheté spécifiquement pour un praticien qui a quitté l'établissement 3 mois après aura une décote intéressante mais gardera un prix encore élevé."

Entre 30% et 60% de gains estimés sur le neuf

Dans son entrepôt de 1.000 m², Codeo Medical stocke les équipements les plus recherchés: le "top 20 des ventes sur lesquels nous nous appuyons", a décrit Isabelle Grange. "A chaque fois que nous réalisons des achats, nous les proposons aux établissements. Notre prospection est constante".

Si scanner et IRM ne se revendent pas en France, "notre site constitue une très belle plateforme de sourcing pour le reste du monde. En revanche, les vétérinaires utilisent de plus en plus de scanners et peuvent être intéressés". Ainsi, la revente d'échographes, de mammographes, d'amplis de brillance ou de tables d'opération se fait en grande majorité (70%) en Europe (Angleterre, Allemagne et dans les pays de l'Est).

En 2018, en moyenne, les acheteurs ont économisé, grâce aux DM reconditionnés "entre 40% et 45%" du prix. "De façon générale, notre objectif est de faire gagner de 30% à 60% de la valeur du neuf", a fait valoir Isabelle Grange.

En 2019, Codeo Medical prévoit de poursuivre son développement avec un doublement de son chiffre d'affaires, pour atteindre les 2 millions d'euros, et de renforcer ses équipes d'ingénieurs commerciaux biomédicaux et de techniciens.

A noter que l'ensemble du groupe Codeo (spécialiste du matériel reconditionné, notamment dans l'informatique) affichait, en 2018, un chiffre d'affaires de 20 millions d'euros et employait 150 salariés.

gdl/nc

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
https://new.abb.com/fr/sante
https://www.ecophon.com/fr/connaissance/hc---noise-affects-quality-of-care/

Inscrivez-vous gratuitement à TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRéagissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier électronique à admin@apmnews.com ou par courrier postal à APM International, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez accès au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez à traiter et à transmettre vos informations personnelles conformément aux termes de la loi.  (Notice légale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions