TecHopital.com

 

Comment le CH d'Aix Pertuis a géré le bruit au sein de son laboratoire d'analyse

Crédit: Geneviève De Lacour/TecHopital
Crédit: Geneviève De Lacour/TecHopital

PARIS, 22 avril 2021 (TecHopital) - Le centre hospitalier intercommunal (CHI) d'Aix-Pertuis a fait appel à des acousticiens pour évaluer un problème de nuisance sonore au sein de son laboratoire d'analyse, dû à l'arrivée de deux nouveaux automates, et apporter des solutions pour réduire le bruit, ont expliqué Sébastien Filippini, ingénieur travaux du CHI et Anne Pollet, responsable de projet chez Saint-Gobain Ecophon.

Le laboratoire d'analyse du CHI d'Aix Pertuis qui emploie 45 personnes et couvre une surface de 60 m² s'est vu doter, lors d'un changement d'équipement, de deux nouveaux automates qui font beaucoup de bruit.

La salle d'analyses étant constituée de parois vitrées, de murs carrelés, avec de faux-plafonds métalliques lisses, de carrelage au sol et de paillasses vitrées, est en fait couverte de surfaces "réverbérantes" du bruit, celui-ci provoquant gêne, fatigue et stress pour le personnel du laboratoire.

"Le personnel a immédiatement fait part de son mécontentement", a expliqué Sébastien Filippini, ingénieur travaux du CHI, lors des Journées nationales d’études et de formation de l'association des Ingénieurs hospitaliers de France (IHF), organisées en visioconférence fin mars-début avril.

La réglementation acoustique pour les établissements de santé n'établit pas d'exigence pour les locaux de laboratoire et il n'existe pas non plus de norme spécifique. C'est donc le code du travail qui s'applique en termes de niveaux d'exposition. L’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) a rédigé un guide sur la conception des laboratoires d

Pour accéder à la suite de l’article, vous pouvez :
  • Soit vous inscrire sur notre site ou vous identifier si vous êtes déjà inscrit
    Pour vous inscrire, cliquer ici.
    Pour vous identifier, cliquer ici .
  • Soit accepter les cookies de performance et de suivi. Ceux-ci nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.
Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Agenda