Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://www.pall.com/en/medical/landing/20-years-fr.html?utm_source=techopital&utm_medium=banner&utm_campaign=20-years-fr

Conférence des DG de CHU: création d'une commission commune "ingénierie, architecture et biomédical"

"Les hôpitaux de demain ne seront plus des structures d'hébergement mais des plateaux techniques interventionnels avec des soins critiques modulaires, aux capacités flexibles", a expliqué le 26 octobre, dans le cadre des 2es Journées de l'architecture en santé (JAS), Nicolas Best, président de la commission "architecture et ingénierie" (CIA) de la conférence des directeurs généraux (DG) de CHU.

"C'est pourquoi on ne peut plus faire travailler la commission ingénierie et architecture (CIA) sans avoir, omniprésent, le souci des technologies biomédicales", a fait remarquer celui qui est aussi le directeur du CHU de Nîmes.

"Fort de ce constat, j'ai proposé à la présidence de la conférence des DG de CHU de regrouper la commission ingénierie et architecture (CIA) avec celle sur les innovations technologiques et organisationnelles dans le biomédical (CITO)".

Les deux groupes de travail réunis pourront ainsi traiter de sujets aussi variés que les investissements biomédicaux, l'innovation sur la robotique, la médecine interventionnelle, les organisations, etc.

"La numérisation est à considérer dans son ensemble", a-t-il expliqué. En effet, le développement de l'Intelligence artificielle (IA), la géolocalisation, les IoT (Internet of things), les outils de gestion techniques et les outils au service de la médecine "sont en pleine expansion et sont des sujets communs".

Ce groupe commun réfléchira en premier lieu sur les normes réglementaires et les référentiels qui s'appliquent simultanément aux conceptions de locaux et aux plateaux techniques (évolution des référentiels dans le domaine du traitement aéraulique, sécurisation des activités interventionnelles, approvisionnement électrique, risques chimiques et infectieux des plateaux de biologie, etc.)

Le 2e sujet commun concerne l'identification des organisations à fort potentiel médico-économique et les obstacles à leur mise en œuvre. Ces configurations sont souvent tributaires de la configuration des plateaux techniques d'une part et des process de fonctionnement des bâtiments hospitaliers d'autre part.

"Le biomédical et le bâtiment sont indissociablement reliés", a souligné Nicolas Best, avant de préciser que "la traduction des innovations technologiques et biomédicales en terme d'infrastructures nécessitent une conception architecturale et fonctionnelle sobre et évolutive, enrichie des retours d'expérience et des référentiels produits par l'Agence nationale d'appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux (Anap) et la base Oscimes".

gdl/nc

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda