Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

Construction : des bâtiments hospitaliers adaptables

PARIS, 28 janvier (Direct Hôpital) – Le nouvel hôpital de Marne-La-Vallée, livré en 2012, est construit sur le concept de "monospace", déjà développé aux centres hospitaliers de Cannes, Douai et Toulon. Il s'agit d'une architecture évolutive, dont le mot clef est l'adaptabilité.

A quelques kilomètres de Disneyland Paris et du centre commercial Val d'Europe, un monolithe est posé sur le paysage en voie d'urbanisation. Parallélépipède de 115 mètres sur 200, à la façade blanche immaculée, le nouvel hôpital de Marne-La-Vallée (72.000m² et 585 lits) ne ressemble en rien aux établissements polybloc des années 1980-1990 et encore moins aux tours des années 1960 et 1970.

Sur deux étages seulement – le bâtiment fait 12 mètres de hauteur – le cabinet Brunet Saunier Architecture (BSA) y a développé son concept de "monospace". "La conception d'un hôpital prend de sept à dix ans, explique l'architecte Jérôme Brunet. Pour nous, il s'agit donc de savoir comment un bâtiment conçu à une date n peut être utilisé à n+10, sachant que des évolutions médicales importantes ont lieu pendant cette période."

L'agence a donc eu l'idée de ne plus décomposer l'établissement hospitalier en termes de grandes fonctionnalités, avec l'hébergement d'un côté, le plateau technique de l'autre et la logistique plus loin, mais de faire en sorte que le bâtiment soit adaptable. "On est dans un espace tramé où les seuls points en durs sont les poteaux et les poutres, détaille l'architecte. De telle façon, si on devait désosser le bâtiment, on pourrait répartir les fonctions qu'il abrite de façon différente."

Le bâtiment se présente donc sous la forme d'un échiquier dont la trame fait 7,2 x 7,2 x 4,2 mètres. Une homogénéité qui permet de plus facilement interchanger les fonctions des salles. "Si on lance un chantier en créant des structures de dimensions différentes pour de l'hébergement et les plateaux techniques, il ne sera jamais possible d'agrandir ce dernier en rognant sur le premier", assure Jérôme Brunet. Or, l'essor de la chirurgie ambulatoire et la taille toujours plus grande des plateaux techniques impliquent aujourd'hui de telles évolutions.

Outre les changements de pratiques médicales, d'autres préoccupations ont poussé l'agence BSA sur la voie du monospace. "Il y a de moins en moins de personnel, qui doit s'occuper de plus en plus de chambres; il y a moins d'anesthésistes… C'est aussi pour ça que l'hôpital change et qu'il est important de tout regrouper", analyse l'architecte, pour qui les frontières inhérentes aux architectures en peigne ou en pavillon des XIXe et XXe siècles doivent être atténuées. "Un bâtiment compact et homogène rend possible une plus grande souplesse d'usage", permettant à une unité de soin de chiper des lits chez sa voisine, en fonction des besoins, et aux médecins de ne plus galoper entre les services.

La figure du parallélépipède n'est néanmoins pas imposée. Elle a été possible à Marne-La-Vallée, en raison de l'absence de contraintes urbaines, sur un site de 12 hectares. "Dans le centre-ville de Chambéry, nous devons composer avec d'autres contraintes, souligne Jérôme Brunet. La forme du bâtiment n'est pas forcément un rectangle pur: il peut se plier, se déformer. L'important, c'est d'avoir une continuité spatiale entre les espaces."

Une dizaine d'établissements ont d'ores et déjà été construits sur ce concept, à l'image des centres hospitaliers de Chalon-sur-Saône, Douai, Cannes, et de l'hôpital Sainte-Musse, à Toulon. "Nous avons construit également un grand cancéropôle à Bruxelles et finissons l'extension de l'hôpital de Genève", ajoute le Français, qui annonce avoir remporté un important contrat à Zürich. "La France est en avance en termes de conception hospitalière", assure-t-il. Une avance due aux plans Hôpital 2007 et Hôpital 2012, qui a poussé le pays à reconsidérer son patrimoine immobilier hospitalier./mb/av

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
https://new.abb.com/fr/sante
https://www.ecophon.com/fr/connaissance/hc---noise-affects-quality-of-care/

Inscrivez-vous gratuitement à TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRéagissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier électronique à admin@apmnews.com ou par courrier postal à APM International, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez accès au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez à traiter et à transmettre vos informations personnelles conformément aux termes de la loi.  (Notice légale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions