Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://www.pall.com/en/medical/landing/20-years-fr.html?utm_source=techopital&utm_medium=banner&utm_campaign=20-years-fr

Construction d'un nouveau plateau technique d'urgences au CHU d'Angers

Avec le retour de sa capacité de financement, le CHU d'Angers peut s'engager dans des programmes ambitieux, a analysé le 15 janvier Cécile Jaglin-Grimonprez, directrice générale, dans un entretien accordé à APMnews (site du groupe APM International dont fait partie TecHopital).

L'agence régionale de santé (ARS) Pays de la Loire a validé le programme global de financement pluriannuel du CHU qui s'élève à 610 millions d'euros (M€) sur 15 ans (dont 40% d'investissement courant et 60% pour les constructions lourdes).

Ce programme comprend la fin du réaménagement du bâtiment Robert-Debré, dont les travaux doivent s'achever en 2023 (réorganisation de la pédiatrie et accueil en 2020 de secteurs d'ophtalmologie, ORL, chirurgie plastique, stomatologie...) et la construction du bâtiment de SSR-gériatrie (27 M€) pour lequel le choix de l'architecte interviendra prochainement et qui conduira à vendre en 2023 le site de Saint-Barthélemy-d'Anjou à côté d'Angers.

Il comprend surtout le plateau technique urgences "pour enfin reconstruire les urgences et relier les pavillons adultes du CHU grâce à un bâtiment pont qui reliera le site Larrey au site de la Chapelle", a-t-elle poursuivi.

Pour ce projet architectural de grande ampleur prévu sur deux tranches, une première pour 2026 (80 M€) et une seconde pour 2030-2031 (87 M€), l'établissement a eu l'aval de l'ARS. Celle-ci l'accompagnera sur les travaux préparatoires (déménagement et construction d'un bâtiment modulaire pour des opérations à tiroirs) et l'a inscrit pour passer devant le comité interministériel de la performance et de la modernisation de l'offre de soins hospitaliers (Copermo) en 2020 afin de recevoir une subvention.

Ce bâtiment, qui regroupera près des urgences le bloc opératoire, l'imagerie, la réanimation et les soins critiques, permettra d'avoir toutes les activités adultes jointes pour transférer les patients sur des brancards et non plus par ambulance entre les pavillons comme aujourd'hui. Il sera suivi d'une restructuration du bâtiment Larrey.

Interrogée sur le projet d'établissement, initialement prévu pour fin 2018, la DG a répondu qu'il passerait devant les instances en mars après avoir été décalé pour tenir compte du plan de modernisation et de retour à l'équilibre (PMRE).

L'établissement cherche à améliorer ses prestations d'accueil sur l'offre hôtelière, de restauration et sur les prestations non hospitalières. Il a recours depuis fin décembre 2019 à la société de conciergerie Happytal.

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda