Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://www.pall.com/en/medical/landing/20-years-fr.html?utm_source=techopital&utm_medium=banner&utm_campaign=20-years-fr

Coronavirus en période de canicule: les recommandations cliniques et organisationnelles du HCSP

Crédit: Shutterstock/volkovslava
Crédit: Shutterstock/volkovslava

PARIS, 13 mai 2020 (TecHopital) - Dans un avis relatif à la gestion de l’épidémie de Covid-19 en cas d’exposition de la population à des vagues de chaleur, le Haut conseil de la santé publique (HCSP) alerte sur les difficultés de diagnostic et les difficultés organisationnelles générées et recommande de placer les patients dans des chambres climatisées.

La direction générale de la santé (DGS) a saisi le HCSP afin d’élaborer des recommandations sur la gestion clinique (diagnostique et thérapeutique) et organisationnelle de l’épidémie de Covid-19 en cas d’exposition de la population à des vagues de chaleur.

Dans cet avis, le HCSP estime que s’"il est peu probable que le Covid-19 disparaisse cet été", il est "raisonnable de penser que son (taux de reproduction) R0 se maintienne sous la barre de 1", et cela "d’autant plus que des mesures de distanciation physique et de restriction de déplacements seront maintenues et respectées".

Il rappelle que les épisodes de chaleur peuvent provoquer une déshydratation et/ou un coup de chaleur potentiellement mortels lorsqu’ils touchent des patients fragiles et que leur prise en charge doit être réalisée sans délai.

Dans ce contexte, les mesures de prévention pour lutter contre la canicule sont fortement encouragées, les experts soulignant qu’"il n’y a pas d’incompatibilité entre les mesures barrières recommandées pour la maîtrise de la diffusion du Sars-CoV-2 et les actions recommandées dans le plan canicule".

Sur le plan diagnostique, le test clinique pour différencier un coup de chaleur d’une déshydratation (appréciation de l’humidité de la muqueuse gingivo-jugale par le doigt) -associé aux gestes barrières- doit être réalisé en priorité.

Les experts soulignent que le diagnostic différentiel entre coup de chaleur et infection par le Covid-19 pourrait se compliquer du fait de signes cliniques communs, en particulier chez les sujets âgés. Les signes respiratoires par exemple peuvent être présents dans les deux situations et être renforcés en cas de pollution concomitante.

Ils alertent également sur la dangerosité du scanner thoracique injecté, potentiellement nécessaire dans la démarche diagnostique d’une complication thrombotique liée à l’infection par le Sars-CoV-2, qui peut se compliquer d’insuffisance rénale aiguë en cas de déshydratation non préalablement diagnostiquée et corrigée.

Enfin, ils jugent nécessaire de proscrire toute automédication à base de paracétamol en cas de fièvre, afin d’éviter d’aggraver une atteinte hépatique ou des troubles de la coagulation associés à un coup de chaleur.

Chambres climatisées et effectifs renforcés

Au niveau organisationnel et en prévision d’une éventuelle vague de chaleur, les experts recommandent de placer les patients Covid-19 dans des chambres climatisées ou dans des hébergements "choisis pour leur qualité de protection en cas de vague de chaleur".

Ils estiment par ailleurs que les dispositifs d’aide au diagnostic et à la prise en charge des personnes vulnérables créés ou renforcées pendant la période épidémique de Covid-19 devront appuyer la prévention et la prise en charge des pathologies liées à la chaleur.

En outre, une majoration des besoins en ressources humaines (effectifs
sanitaires/sociaux/médico-sociaux formés aux mesures relatives à la canicule mais aussi à celles liées à l’épidémie de Covid-19) et en équipements (masques, équipements de protection individuelle -EPI) doit être anticipée et les mesures améliorant les conditions de travail et de vie de ces professionnels maintenues.

Les visites de professionnels au domicile des personnes vulnérables devront être maintenues à la même fréquence et l’e-santé devra les compléter (sans les remplacer).

Aération et rafraîchissement des lieux de vie

Quel que soit le contexte, et même en cas d’épisode de pollution associé, le renouvellement de l’air doit être assuré. Les experts préconisent ainsi l’aération des lieux confinés pendant 15 minutes à une fréquence régulière "dès lors que la température extérieure est inférieure à la température intérieure".

Concernant la climatisation, les experts préconisent de rechercher "le filtre le plus performant sur le plan sanitaire", l’objectif "santé" devant primer sur celui des économies d’énergie. Le HCSP pointe toutefois l’inutilité sanitaire des climatisations excessives ou mal adaptées, estimant de plus qu’elles "compromettent les équilibres énergétiques au niveau national".

La mise à disposition d’espaces collectifs rafraîchis, à la condition que les gestes barrières soient assurés, devra être encouragée.

Les experts soulignent également que la ventilation doit être proscrite dès lors que plusieurs personnes sont présentes dans un espace collectif de petit volume clos ou incomplètement ouvert. Elle est en revanche préconisée lorsqu’une personne se trouve seule.

Dans les espaces ouverts, la brumisation collective est possible, "sous réserve de maintenir la distanciation physique recommandée".

L’accès aux douches publiques et aux fontaines à eau pourra être maintenu, sous réserve de règles d’hygiène et de distanciation physique. Ils préconisent également le maintien de l’accès aux lieux frais/rafraîchis collectifs, en s’assurant des mesures barrières et en ciblant avant tout les populations les plus à risque.

Sur le plan territorial, le HCSP recommande aux acteurs publics de s’assurer de la coordination effective des dispositifs canicule et Covid-19, ainsi que de la cohérence des informations et recommandations diffusées au grand public. Dans le cas où un épisode de pollution atmosphérique viendrait se surajouter, "toutes les mesures réglementaires prévues" devront être mises en œuvre.

HCSP: Avis relatif à la gestion de l’épidémie de coronavirus Sars-CoV-2 en cas de survenue d’une vague de chaleur

vcd/gdl/ab

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda