Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://www.pall.com/en/medical/landing/20-years-fr.html?utm_source=techopital&utm_medium=banner&utm_campaign=20-years-fr

Covid-19: Jean Castex nommé à la tête de l'équipe chargée d'établir les différents scénarios de déconfinement

Le premier ministre Edouard Philippe a annoncé le 2 avril sur TF1 avoir confié la coordination de l'équipe chargée de déterminer les différents scénarios de déconfinement à Jean Castex, ex directeur général de l'hospitalisation et l'organisation des soins (Dhos, aujourd'hui DGOS) entre 2004 et 2006 et ancien conseiller aux affaires sociales de Nicolas Sarkozy.

"Nous réfléchissons à plusieurs scenarii [de déconfinement] possibles", a expliqué Edouard Philippe, qui a répété que "le déconfinement ce n'est pas pour demain", et qu'il "doit prévaloir au moins jusqu'au 15 avril et [...] probablement plus longtemps".

Il est "à peu près acquis qu'il ne pourra intervenir que de façon progressive", a-t-il fait savoir, "sauf si l'on trouve un vaccin ou un traitement - ce qui ne devrait pas arriver rapidement". Cette progressivité doit permettre d'éviter une "deuxième vague qui obligerait à procéder à des confinements" d'ici quelques semaines ou mois.

"Nous sommes en train de réfléchir à la façon dont nous allons procéder au déconfinement", a indiqué le premier ministre. L'une des inconnues porte sur l'existence au moment du déconfinement d'un traitement "reconnu, qui peut être prescrit et qui peut limiter l'impact de la maladie". Une autre est la circulation du virus dans la population française. "Il est absolument évident que si, par exemple, dans le Grand-Est, le virus a beaucoup circulé et que donc beaucoup d'habitants ont développé des formes asymptomatiques [...]. Si c'est une très grande partie de la population qui a été immunisée, ce n'est pas la même chose que si c'est une toute petite partie", a-t-il exposé.

Sur ce deuxième aspect, la réponse à la question réside selon lui dans l'utilisation massive de tests sérologiques, qui n'existent pour l'instant pas "en nombre". "Nous devrons être capables de développer des tests massifs de sérologie pour dire quels sont ceux qui ont été atteints et donc immunisés", a considéré Edouard Philippe.

C'est à partir de ces "inconnues" et de ces "hypothèses" que le gouvernement réfléchit à l'organisation du déconfinement.Une équipe y travaille au sein du ministère de la santé.

L'exercice est "très délicat", a reconnu Edouard Philippe, et devra être coordonné avec l'Italie, l'Espagne, le Royaume-Uni et l'Allemagne.

mjl/san/gdl/

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
https://exed.mines-paristech.fr/formations/certificat-management-hospitalier-et-du-secteur-de-la-sante/
Les offres
Agenda