TecHopital.com

 

https://www.lesjardinsdhippocrate.com

Le CH de Beauvais a voulu mettre en place un banaliseur de Dasri in situ, avant d'opter pour l'externalisation

Crédit: Shutterstock
Crédit: Shutterstock

PARIS, 11 mai 2022 (TecHopital) - Pour être plus autonome dans sa gestion des déchets, le centre hospitalier (CH) de Beauvais a décidé d'installer un banaliseur de déchets d'activités de soins à risques infectieux (Dasri) sur son site, mais face aux difficultés et aux incertitudes technologiques rencontrées, il a opté pour une externalisation de ce service, a expliqué Lucie Souchon, directrice des achats du CH de Beauvais, lors d'une visioconférence sur les achats responsables.

"Nous voulions être le plus autonomes possible dans la collecte et la gestion des déchets hospitaliers, collecte qui dépend actuellement de prestataires extérieurs. La crise sanitaire a démontré l'importance de l'autonomie puisque les centres de prétraitement et de traitement ont été saturés pendant cette période", a indiqué Lucie Souchon, directrice des achats, de la logistique et du biomédical, lors d'une conférence en ligne organisée fin avril par la Fédération hospitalière de France (FHF).

Le CH de Beauvais, établissement support du groupement hospitalier de territoire (GHT) Oise Ouest et Vexin a donc réfléchi aux techniques permettant d'atteindre cette autonomie et notamment pour les Dasri. En parallèle, il s'est interrogé sur l'opportunité d'externaliser tout ou partie de la collecte et du traitement de ces déchets.

L'établissement possède plus de 11 filières de tri. La dernière filière mise en place concerne la valorisation des mégots "pour en faire un isolant". Au total, huit nouvelles filières sont à l'étude. Concernant les Dasri, un référent a été identifié dans la filière des soins. "Il s'attache au respect du tri et à la r

Pour accéder à la suite de l’article, vous pouvez :
  • Soit vous inscrire sur notre site ou vous identifier si vous êtes déjà inscrit
    Pour vous inscrire, cliquer ici.
    Pour vous identifier, cliquer ici .
  • Soit accepter les cookies de performance et de suivi. Ceux-ci nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.
Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
http://amc.ukr.fr/don/