Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

Covid-19: le CHSCT du CH de Périgueux réclame l'arrêt des injections de vaccin d'AstraZeneca

Le comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) du centre hospitalier (CH) de Périgueux a demandé de stopper les injections du vaccin anti-Covid d'AstraZeneca sur le personnel, en raison d'effets indésirables créant un "absentéisme supplémentaire", selon une lettre du comité, adressée notamment à l'agence régionale de santé (ARS), à la préfecture et des élus, et dont APMnews/TecHopital a eu connaissance le 17 février.

"Depuis la semaine dernière, et suite aux premières vaccinations, un nombre considérable [de personnels] ont développé de très lourds effets indésirables engendrant un absentéisme supplémentaire", constate le CHSCT qui évoque "entre 50 et 70%" d'agents "ayant contracté des effets indésirables".

Le CHSCT réclame que les soignants et les agents reçoivent à la place des vaccins de Pfizer ou Moderna, à l’instar de "certaines maisons de santé de notre département qui en bénéficient".

Il précise en outre la nécessité de "préserver les ressources humaines afin de faire face à ces éventuelles hospitalisations de patients porteurs du variant sud-africain", faisant référence à une étude avançant une faible efficacité du vaccin d'AstraZeneca contre le variant sud-africain.

Interrogé le 18 février, le CH de Périgueux a fait valoir qu'"il est important de ne pas stopper la vaccination", car "cela représenterait un risque bien plus élevé que celui de la poursuivre". Il a expliqué prêter "beaucoup d'importance au retour qui a été fait par le CHSCT", constatant également que des "effets indésirables sont survenus sur certains soignants vaccinés" et assurant les prendre "en considération". Et d'ajouter: "Comme tout traitement, ce vaccin a été évalué avant sa mise sur le marché et fait l'objet d'une surveillance."

"Nous traçons les effets indésirables qui nous sont remontés afin de participer à l'évaluation du profil de sécurité des vaccins. Nous sommes en lien constant avec l'ARS sur ce sujet afin d'assurer à nos soignants une vaccination sûre et performante que possible", a complété le CH.

jyp/gdl/ab

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda