Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://www.pall.com/en/medical/landing/20-years-fr.html?utm_source=techopital&utm_medium=banner&utm_campaign=20-years-fr

Covid-19: le gouvernement envisage des "bus de vaccination" pour atteindre les personnes isolées

Des "bus de vaccination" contre le Sars-CoV-2 seront mis en place pour atteindre les personnes fragiles et âgées à leur domicile, a annoncé le ministre des solidarités et de la santé, Olivier Véran, le 7 janvier lors d'une interview sur BFMTV.

Il avait indiqué quelques heures plus tôt, lors d'un point presse avec le premier ministre, Jean Castex, que le début de la vaccination des personnes de 75 ans et plus vivant à domicile serait avancé au lundi 18 janvier.

Olivier Véran a promis sur BFMTV "des innovations" et pas uniquement des "centres" dans la mise en oeuvre de la campagne vaccinale contre le Sars-CoV-2.

Il a assuré avoir demandé aux "élus locaux, aux départements, aux maires des communes" de "trouver et d'identifier toute solution qui leur paraîtra être utile pour pouvoir protéger l'ensemble de leurs concitoyens".

Il a ajouté que ces interlocuteurs "savent très bien identifier les personnes âgées, isolées, surtout en milieu rural, qui n'auront pas forcément la démarche de se faire vacciner dans un centre vaccinal".

Pour atteindre ces habitants ruraux le ministre de la santé envisage à la fois des équipes mobiles de vaccination et la fourniture de doses aux médecins généralistes.

Il n'a pas donné davantage de détail sur les bus qui pourraient circuler dans les territoires.

Ce dispositif a déjà été utilisé pour le diagnostic du Sars-CoV-2, notamment en Auvergne-Rhône-Alpes où 251 communes sont desservies par des cars allant dans les villages ne disposant ni de médecin ni de centre de diagnostic.

Plusieurs élus locaux ont prévu d'utiliser des bus lors de la campagne de vaccination contre le Sars-CoV-2. Selon le site Made in Marseille, le président (LR) de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca), Renaud Muselier, a indiqué le 5 janvier que "la mise en place de bus itinérants" figurait parmi ses propositions au gouvernement sur la stratégie vaccinale.

France Bleu a aussi rapporté le 7 janvier que Christian Estrosi, maire (LR) de Nice, avait annoncé qu'un bus se déplacerait dans les communes de la métropole Nice-Côte d'Azur pour vacciner "les habitants du moyen et haut pays niçois".

Ce dispositif est déjà utilisé dans le cadre de la campagne de vaccination contre la grippe. En Seine-Saint-Denis, un "bus départemental de vaccination" a été instauré jusqu'au 29 janvier pour immuniser les personnes de plus de 65 ans.

lle/gdl/nc

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda