Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://www.pall.com/en/medical/landing/20-years-fr.html?utm_source=techopital&utm_medium=banner&utm_campaign=20-years-fr

Covid 19: une unité mobile installée au CH de la Côte basque, en complément des urgences

Hôpital mobile CHU de Toulouse
Un "hôpital mobile" a été installé le 9 novembre au centre hospitalier (CH) de la Côte basque à Bayonne pour la prise en charge des patients Covid-19 aux urgences dans le cadre d'un partenariat avec le CHU de Toulouse, a annoncé le 8 novembre dans un communiqué, l'hôpital universitaire toulousain.

Cet hôpital mobile, ou unité mobile polyvalente Europe Occitanie (UMPEO), est un équipement du Centre de réponse à la catastrophe (CRC) du CHU de Toulouse, une structure créée en septembre 2019 pour la préparation et la gestion des catastrophes, attentats et crises sanitaires.

L'hôpital mobile a quitté le CHU de Toulouse lundi 9 novembre au matin et a été installé à proximité des urgences du CH de Bayonne par les équipes du Samu 31 (Haute-Garonne). Il a été mis en service dès "le 9 novembre au soir", a déclaré à APMnews/TecHopital Vincent Bounes, chef du Samu 31.

"En pleine crise sanitaire, cet hôpital mobile permettra, temporairement, de renforcer le service des urgences en améliorant la séparation des flux Covid/non Covid et donc la sécurité sanitaire, et de fait augmenter la capacité d’accueil de patients Covid", indique l'hôpital toulousain dans son communiqué.

L’acquisition de l’hôpital mobile a été faite par le CHU de Toulouse en septembre 2020 grâce à l’obtention d'un financement du Fonds européen de développement régional (Feder), dans le cadre du programme de proximité pour la frontière franco-espagnole 2014-2020 (Poctefa) ayant pour but de garantir une égalité d'accès aux soins dans les régions pyrénéennes, a expliqué Vincent Bounes.

Il s'agit d'un "prototype", le coût d'acquisition d'un modèle commercialisé serait d'environ "600.000 euros", a-t-il précisé. Il a l'aspect d’un abri technique mobile de six mètres de longueur, pour un poids de 10 tonnes.

"Il possède, sur une de ses faces latérales, un système de déploiement permettant d’obtenir une surface utile minimum de 66,39 m²." Quatre personnes sont nécessaires pour le déployer, dans un temps estimé à 45 minutes.

L'hôpital mobile a été conçu par l’entreprise française Cegelec Défense, "à l’initiative des équipes d’urgence et du Samu 31 du CHU de Toulouse", rapporte l'hôpital universitaire.

Il a deux usages principaux:
C'est un "poste médical avancé", l'unité pouvant recevoir jusqu’à 18 patients dont "8 en urgence absolue" et "jusqu’à 10 en urgence relative".
Il peut également faire fonction de "poste de commandement à l’usage des autorités".

Il est équipé d’une distribution d’énergie électrique, d’une distribution réseau (informatique et électrique) et d’un "pré-aménagement destiné à accueillir 18 brancards catastrophes ainsi que tout le matériel nécessaire à son déploiement" (batteries, eau, gaz à usage médical, équipement médical).

En outre, il contient "le matériel nécessaire à la prise en charge des malades graves" (pousse-seringues électriques, scopes, aspirations, respirateurs, bouteilles d’oxygène B5, appareil d’échographie).

syl/gdl/ab

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda