TecHopital.com

 

https://www.lesjardinsdhippocrate.com

Cyberattaque du CHSF: le ministère a annoncé 20 M€ supplémentaires pour renforcer la cybersécurité des établissements de santé

François Braun, ministre de la santé et de la prévention, et Jean-Noël Barrot, ministre délégué chargé de la transition numérique et des télécommunications au centre hospitalier Sud-Francilien (CHSF) vendredi 26 août (Photo Wassinia ZIRAR)
François Braun, ministre de la santé et de la prévention, et Jean-Noël Barrot, ministre délégué chargé de la transition numérique et des télécommunications au centre hospitalier Sud-Francilien (CHSF) vendredi 26 août (Photo Wassinia ZIRAR)

(Par Wassinia ZIRAR, au CHSF)

CORBEIL-ESSONNES (Essonne), 1er septembre 2022 (TecHopital) - En déplacement au centre hospitalier Sud Francilien (CHSF) de Corbeil-Essonne, touché par une cyberattaque dans la nuit du 20 au 21 août, le ministre de la santé et de la prévention, François Braun, a annoncé le 26 août une enveloppe de 20 millions d'euros (M€) supplémentaires pour renforcer la cybersécurité des établissements de santé.

Le CHSF a enclenché son plan blanc le 21 août à la suite d'une cyberattaque survenue dans la nuit du samedi 20 au dimanche 21 août, rappelle-t-on (cf dépêche TecHopital).

L'attaque informatique, de type rançongiciel ou ransomware, a rendu inaccessibles "tous les logiciels métier, les systèmes de stockage (notamment d'imagerie médicale) et le système d'information ayant trait aux admissions de la patientèle", annonçait le CHSF le 21 août.

François Braun, ministre de la santé et de la prévention, devant les urgences néonatalogiques du CHSF vendredi 26 août (Photo Wassinia ZIRAR)
En déplacement au CHSF le 26 août, François Braun et Jean-Noël Barrot, le ministre délégué chargé de la transition numérique et des télécommunications, ont réaffirmé le soutien du gouvernement à l'établissement et salué "l'engagement exemplaire" de l'ensemble des personnels du CHSF notamment pour "garantir la continuité des soins". Ils ont aussi dénoncé "un acte inqualifiable et inadmissible car il touche les plus fragiles: les patients".

Les deux ministres ont visité la cellule de crise installée dans l'hôpital, où planchent sans discontinuer depuis dimanche les équipes de

Pour accéder à la suite de l’article, vous pouvez :
  • Soit vous inscrire sur notre site ou vous identifier si vous êtes déjà inscrit
    Pour vous inscrire, cliquer ici.
    Pour vous identifier, cliquer ici .
  • Soit accepter les cookies de performance et de suivi. Ceux-ci nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.
Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
http://amc.ukr.fr/don/