Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

Décès à l'Ehpad de Lherm, l'hypothèse de l'intoxication alimentaire se confirme

L'hypothèse de l'intoxication alimentaire semble se confirmer dans la mort des cinq résidents de l’établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) "La Chêneraie", a annoncé le 4 avril le procureur de la République de Toulouse, Dominique Alzeari.

"L'hypothèse d'une intoxication alimentaire semble être confortée par les premiers résultats d'analyse", a indiqué le chef du parquet. "Une toxi-infection alimentaire a été objectivée du fait de la présence de bactéries dans différents ingrédients retrouvés dans des repas témoins saisis, y compris avant le jour des décès."

Pour autant, le chef du parquet a précisé que, s'agissant des cinq victimes décédées, il n'y avait pas de manière définitive et formelle une détermination de la cause de la mort. "Il s'agit de personnes dépendantes, très fragilisées", qui ont subi "un choc toxique". "Deux sont décédées à la suite d'une défaillance cardiovasculaire-respiratoire après un choc toxique, compatible avec une intoxication alimentaire", a ajouté Dominique Alzeari.

Les cinq résidents de l’Ehpad "La Chêneraie" de Lherm, en Haute-Garonne, quatre femmes, âgées de 72 ans à 95 ans, et un homme de 93 ans sont morts entre dimanche soir 31 mars et lundi matin 1er avril.

Le parquet de Toulouse a ouvert le 1er avril une enquête de flagrance des chefs d'homicides involontaires et blessures involontaires et envisage l'ouverture d'une information judiciaire "dans un délai assez rapide".

Au total, 26 personnes, dont les cinq personnes décédées, ont été infectées, a précisé le procureur. Quatre des personnes décédées avaient consommé des "repas mixés ou lissés".

"Trop tôt" pour établir les responsabilités

A ce jour, 13 plaintes au total ont été déposées, 3 pour "homicides involontaires" et 10 pour "blessures involontaires".

Le procureur a précisé que les repas des résidents étaient bien préparés sur place à partir d'ingrédients commandés chez Sodexo et des producteurs locaux, contrairement à des informations qui avaient été données à des familles de victimes.

L'Ehpad "La Chêneraie", qui fait partie de la société toulousaine Omega, rachetée le 18 février par le groupe Korian, avait été contrôlé en 2013 et avait fait l'objet d'une "remise à niveau et de mises en demeure qui ont été exécutées", a précisé Dominique Alzeari en indiquant qu'il était encore "trop tôt pour rechercher des responsabilités pénales directes" dans cette enquête.

Ouvert en 2006, l'établissement hébergeait 82 résidents, dont 17 personnes en unité protégée, souffrant principalement de la maladie d'Alzheimer.

rtrs/san/gdl/ab

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda

Inscrivez-vous gratuitement à TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRéagissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier électronique à admin@apmnews.com ou par courrier postal à APM International, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez accès au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez à traiter et à transmettre vos informations personnelles conformément aux termes de la loi.  (Notice légale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions