TecHopital.com

 

Des capteurs contre la mort subite du nourrisson expérimentés au CHU de Nîmes

PARIS, 10 janvier 2014 (Direct Hôpital) – Le service de néonatalogie du CHU de Nîmes et la société Bodysens ont développé des vêtements truffés de capteurs, qui permettent de suivre à distance les constantes vitales des nouveaux-nés. Une innovation issue de la politique de partenariats engagée entre l'hôpital et les PME locales.

Le suivi physiologique est l'une des spécialités de la société nîmoise Bodysens : elle a déjà équipé des sapeurs-pompiers et des alpinistes de capteurs de suivi de la fréquence cardiaque, de la température ou des mouvements. 
 
"Notre service de néonatalagie a émis le besoin d'un tel dispositif pour la surveillance des nouveaux-nés qui restent près de leur maman", explique Nicola Best, directeur général adjoint du CHU de Nîmes. L'hôpital promeut en effet le peau-à-peau entre la mère et l'enfant. Cette pratique rend difficile leur surveillance, effectuée par la mère ou par des capteurs placés dans les lits.
 
Avec la solution Bodysens, les capteurs sont placés directement dans les vêtements des nourrissons. Leurs paramètres physiologiques (température, oxymétrie du sang, fréquence cardiaque, etc.) sont envoyés automatiquement
Pour accéder à la suite de l’article, vous pouvez :
  • Soit vous inscrire sur notre site ou vous identifier si vous êtes déjà inscrit
    Pour vous inscrire, cliquer ici.
    Pour vous identifier, cliquer ici .
  • Soit accepter les cookies de performance et de suivi. Ceux-ci nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Agenda