Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

Développement durable: l'AP-HP et l'Ademe signent un accord-cadre

PARIS, 12 novembre 2015 (Direct Hôpital) - Martin Hirsch, directeur général de l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP), et Bruno Lechevin, président de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), ont signé lundi 9 novembre un accord-cadre pour une durée de trois ans, a annoncé l'AP-HP dans un communiqué.

A quelques jours du lancement de la conférence Climat à Paris (COP 21), l'AP-HP formalise ainsi une stratégie en faveur du développement durable et de la réduction de ses émissions de gaz à effet de serre. Elle précise qu'elle "s'appuiera sur l'expertise et l'expérience de l'Ademe -au travers de sa direction régionale Ile-de-France- pour la mise en oeuvre de ses projets".

L'Ademe aidera ainsi à la rédaction des cahiers des charges, proposera des bureaux d'études reconnus, donnera son avis sur les travaux menés et pourra même offrir un concours financier à certains des projets.

Avec l'accord-cadre, l'AP-HP s'engage sur plusieurs domaines connexes, avec pour objectif global de réduire ses émissions de gaz à effet de serre. "Une évaluation du bilan carbone sur l’énergie grise d’une opération de reconversion d’un bâtiment hospitalier pourra être réalisée", précise le communiqué.

L'institution va notamment développer une politique architecturale répondant à la haute qualité environnementale (HQE) tant dans le neuf que dans l’ancien. Elle s'est aussi engagée "à entrer dans une démarche d’amélioration de la performance des enveloppes de ses bâtiments [et] à mettre en place un programme d’actions permettant de choisir des produits de construction dont l’impact environnemental et l’impact sanitaire sont limités".

L'AP-HP s’engage aussi à promouvoir un volet dédié au développement durable dans les cycles de formation initiale et continue, à sensibiliser les agents sur ces enjeux et les actions possibles au quotidien (impression de documents, déplacements, etc.), et à réduire la production de déchets, tout en augmentant leur valorisation.

Certains des domaines ciblés par l'accord-cadre se retrouvent dans le volet "développement durable" du projet d'établissement 2015-2019 de l'AP-HP, approuvé par son conseil de surveillance le 24 septembre.

Dans le domaine de l'énergie, l'accord-cadre prévoit que l’AP-HP "diminuera et optimisera sa consommation d’énergie, et aura recours autant que possible à des sources d’énergies renouvelables comme la biomasse". Le projet développement durable est plus précis et vise une réduction de la facture énergétique annuelle –comprise aujourd'hui entre 90 et 100 millions d'euros – de 20% d'ici 2019. "Un plan d'actions d'économies d'énergie" sera mis en place d'ici la fin de l'année et déployé par groupe hospitalier courant 2016.

Concernant les transports, l'AP-HP veut valoriser "l’utilisation des transports en commun et des technologies de déplacement les plus propres", indique l'accord-cadre. "26 sites réaliseront leur plans de déplacement d'entreprise (PDE) d’ici 2016", précise le projet d'établissement (à lire aussi: Plan de déplacement: une démarche pragmatique et écologique au CHU de Bordeaux).

Les déplacements "seront optimisés et organisés en développant les visioconférences, en favorisant le covoiturage professionnel, en adaptant les véhicules aux usages, en finalisant et en mettant en oeuvre la charte du télétravail de l’encadrement", peut-on y lire.

Trois projets transversaux se veulent exemplaires

Le projet d'établissement de l'AP-HP insiste sur l'intérêt de développer la recherche médicale dans le développement durable et identifie trois "projets transversaux" qui pourraient servir d'exemple.

Le regroupement des deux hôpitaux Bichat et Beaujon et de la Faculté de médecine de Paris-Diderot (projet dit "Hôpital Nord" ou "Campus Nord") représente ainsi "une réelle opportunité de repenser un hôpital à faible impact environnemental et durablement résiliant". Il sera donc "élaboré en prenant en compte cet objectif à chaque étape, tant pour la construction que pour le fonctionnement ultérieur de l’hôpital, pour les espaces soignants comme pour les espaces de recherche et d’enseignement".

Le deuxième projet est celui d'un "siège exemplaire", qui consiste à "réduire l’empreinte environnementale des activités du siège et d’y améliorer la qualité de vie au travail".

Enfin, la "position urbaine stratégique" de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière représente "un intérêt majeur pour y conduire une politique de développement durable, intégrée à son écosystème exceptionnel", écrit l'AP-HP.

mb/san

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda