TecHopital.com

 

Directeurs d'hôpital: les mouvements de recomposition, dont les GHT, vont entraîner des "pertes de responsabilités" (CNG)

LEVALLOIS-PERRET (Hauts-de-Seine), 16 avril 2015 (Direct Hôpital) - Les mouvements de recomposition actuels et à venir, notamment la mise en place des groupements hospitaliers de territoire (GHT), devraient accroître les "pertes de responsabilités" chez les directeurs des petites structures, a estimé le 9 avril la directrice générale du Centre national de gestion (CNG), Danielle Toupillier.

Elle est intervenue à l'occasion du colloque de l'Association pour le développement des ressources humaines des établissements de santé et sociaux (Adrhess), qui s'est tenu la semaine dernière à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine).

"C'est une question qui revient régulièrement" auprès du CNG, a-t-elle indiqué, évoquant une "époque douloureuse" pour les directeurs d'hôpital devenus adjoints. "Quand on a attendu toute sa vie pour être chef, on peut se sentir rapetissé" par une déclassification dans l'organigramme de la gouvernance, a-t-elle insisté.

Pour compenser cette "perte d'identité", elle a suggéré que soient accrues leurs "responsabilités fonctionnelles et leur participation active" au pilotage stratégique et au développement de projets innovants.

A titre d'exemple, elle a évoqué la possibilité pour eux de devenir "directeurs dél

Pour accéder à la suite de l’article, vous pouvez :
  • Soit vous inscrire sur notre site ou vous identifier si vous êtes déjà inscrit
    Pour vous inscrire, cliquer ici.
    Pour vous identifier, cliquer ici .
  • Soit accepter les cookies de performance et de suivi. Ceux-ci nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait