Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

Don de RTT: le personnel de l'hôpital d'Astugue (Hautes-Pyrénées) se mobilise, malgré l'absence de procédure

ASTUGUE (Hautes-Pyrénées), 1er décembre 2014 (Direct Hôpital) - Le personnel de l'hôpital Le Montaigu, à Astugue, s'est mobilisé pour qu'une aide-soignante puisse s'occuper de son fils malade, mais le décret d'application de la loi permettant le don de RTT (jours de réduction de temps de travail) n'est toujours pas sorti, a-t-on appris mercredi auprès de la directrice de l'établissement.

Six employés de l'hôpital ont souhaité donner des jours de RTT à Nadine Vignette, aide-soignante de l'établissement. Elle élève seule son fils Nicolas, 17 ans, atteint d'un cancer rare.
 
Cette mobilisation s'est faite "très simplement, spontanément", a expliqué à l'APM Catherine Daries, directrice de l'hôpital. "Avant même que la loi permettant cette pratique soit publiée, des agents ont demandé au service du personnel s'il était possible de donner des jours de congés et comment faire. Lorsque la loi est sortie, j'ai pu accéder à leur demande", a-t-elle indiqué.
 
La loi du 9 mai 2014 permettant le don de jours de repos à un parent d'un enfant gravement malade prévoit, dans l'article L1225-65-1, qu'un salarié "peut désormais, sur sa demande et en accord avec l'employeur, renoncer anonymement et sans contrepartie à tout ou partie de ses jours de repos non pris […] au bénéfice d'un autre salarié de l'entreprise qui assume la charge d'un enfant âgé de moins de 20 ans atteint d'une maladie, d'un handicap ou victime d'un accident d'une particulière gravité rendant indispensables une présence soutenue et des soins contraignants".
 
Au total, les six employés ont décidé d'offrir 15 jours de RTT à Nadine Vignette. Ils ont pour l'instant simplement été mis en réserve. L'aide-soignante a en effet pris un congé de présence parentale de 20 jours par mois, qu'elle compense pour l'instant avec ses propres jours de congés.
 
Elle ne peut en effet pas profiter à ce jour du don de ses collègues. Le décret du Conseil d'Etat qui doit déterminer les conditions d'application de la loi aux agents publics civils n'a toujours pas été publié. "Certaines personnes ont souhaité donner, je me voyais mal refuser sous prétexte qu'il n'y a pas encore de décret, mais concrètement ces jours sont pour l'instant placés en réserve", a expliqué la directrice de l'hôpital à l'APM.
 
Les jours de congés personnels de Nadine Vignette lui permettront de rester jusqu'en 2015 à plein temps avec son fils, régulièrement hospitalisé pour un traitement de chimiothérapie. Catherine Daries espère que le décret sera publié suffisamment rapidement pour que les RTT récoltés puissent ensuite prendre le relais.
 
Interrogés par le quotidien local La Dépêche, des collègues témoignent qu'il s'agit d'une "démarche spontanée" de chacun. "D'ailleurs, on souhaite rester anonyme vis-à-vis de Nadine et de nos autres collègues", a confié l'une des donatrices au journal. "En tant que parents, on peut tous être confrontés à ce genre de situation. Et face à la maladie, il faut que le travail soit une contrainte secondaire", ajoute-t-elle.
 
mb/ab/

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda