Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

Drôme: nouveau départ pour la restructuration de l'hôpital de Buis-les-Baronnies

Le projet, en sommeil depuis 10 ans, va être relancé à la faveur d'une subvention du conseil régional de 500.000 euros, annoncée en octobre dernier.

L'hôpital de Buis, qui fournit des soins de proximité et travaille exclusivement avec les médecins généralistes locaux, comprend "un bâtiment datant de 1914, un bâtiment de long séjour et faisant office de maison de retraite, construit dans les années 1970 et un dernier bâtiment datant des années 1990 qui est également un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad)", a expliqué Hélène Sicard, interrogée par TecHopital en décembre.

L'Ehpad "n'est pas aux normes d'accueil". Cependant, "le bâtiment demeure fonctionnel et entretenu". En revanche, les "deux autres bâtiments ne sont plus fonctionnels et sont très vétustes".

Depuis 2008, plusieurs scénarios de réhabilitation ont été échafaudés. Devant l'impossibilité "de construire hors site car la commune est située dans une vallée encaissée et en partie inondable", l'idée a été avancée de bâtir sur le site avant de détruire le bâtiment des années 1970. Mais ce "projet de reconstruction-réhabilitation est très dépendant des subventions", a expliqué Hélène Sicard.

Il a été "évalué à 18,4 M€ auquel il faut rajouter la construction d'un centre pré-analytique. Le cout de la maison de retraite est de 13,5 M€ et la partie sanitaire de 5 M€, soit un total TTC de 18,6 M€ (comprenant études, prestations intellectuelles et travaux)".

Une subvention de 2,2 M€ a déjà été versée par l'ARS. Pour la maison de retraite, une aide du conseil départemental de 1,1 M€ est prévue, une autre de 500.000 euros de la mairie de Buis et de 500.000 euros provenant de la région sont donc attendues.

L'étude préliminaire complémentaire, l'avant-projet détaillé, la mise en concurrence des entreprises, le dépôt du permis de construire sont programmés pour 2019-2020.

Les années 2021 et 2022 verront la première phase de construction d'une partie de la maison de retraite. En 2023-2024 se dérouleront la démolition du bâtiment des années 1970 et la construction d'un nouveau bâtiment dans la foulée.

La réhabilitation du bâtiment historique est prévue pour 2025. Il hébergera l'administration, les locaux personnels, la pharmacie, les bureaux médicaux et le service de soins infirmiers à domicile (Ssiad).

"L'ARS a validé début 2018 le plan de financement qui reste à adapter en fonction de modifications qui interviennent encore", a rapporté Hélène Sicard.

gdl/nc

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda