Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://digital-solutions2.konicaminolta.fr/FR-20190521-TDS-0-MLT-EVT-HVF-0-01-Page-de-contact-HIT.html?utm_medium=email&utm_campaign=FR-20190521-TDS-0-MLT-EVT-HVF-0-salon-HIT-2019&utm_source=Event&utm_term=&utm_content=contact
http://www.canyon.fr/

En sortie des urgences, gare aux erreurs des logiciels de traduction

Face à des patients étrangers ne parlant pas la langue du pays, les professionnels hospitaliers utilisent parfois un logiciel de traduction automatique. Cela comporte des risques, souligne une étude américaine sur les instructions de sortie.

L'ancienne version de Google Translate avait une fiabilité limitée en médecine mais depuis 2017, un nouvel algorithme est utilisé. Elaine Khoong du Zuckerberg San Francisco General Hospital et ses collègues ont voulu voir si les résultats étaient bons.

Les chercheurs ont fait un test sur une série de 100 instructions de sortie de patients admis aux urgences, contenant au total 647 phrases. Ils ont utilisé Google Translate pour traduire, d'une part en espagnol, d'autre part en chinois, ces instructions rédigées en anglais.

Ils ont constaté que les traductions étaient justes dans 92% des phrases pour le passage de l'anglais à l'espagnol et dans 81% des cas pour le passage au chinois, laissant donc un nombre significatif d'informations inexactes.

Et surtout, si certaines imprécisions de traduction n'avaient pas de conséquence, d'autres pouvaient être dangereuses pour le patient. C'était le cas de 2% des traductions en espagnol et 8% des traductions en chinois.

Par exemple, la recommandation d'éviter de prendre un médicament pour les reins en attendant de voir un néphrologue se transformait en recommandation de prendre le médicament.

Dans un autre cas, l'instruction de voir le lendemain un médecin pour renouveler la prescription et de rechercher immédiatement des soins médicaux en cas de confusion, douleur abdominale sévère ou nausées et vomissements, a été transformée en "Si vous vous sentez confus, avez de sérieux maux d'estomac ou des nausées et vomissements, aller voir votre médecin de famille pour renouveler la prescription…", des éléments de la phrase ayant été assemblés dans le désordre.

En conclusion, tout en ayant conscience de l'absence d'une meilleure solution, les auteurs notent que les patients devraient être informés du risque d'erreur de traduction. Pour éviter ces erreurs, les médecins devraient faire en sorte que les patients lisent les instructions en même temps qu'ils reçoivent des instructions verbales, estiment-ils.

fb/gdl/nc

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
https://www.journees-ihf.com/
Les offres
Agenda

Inscrivez-vous gratuitement à TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRéagissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier électronique à admin@apmnews.com ou par courrier postal à APM International, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez accès au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez à traiter et à transmettre vos informations personnelles conformément aux termes de la loi.  (Notice légale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions