TecHopital.com

 

https://afib2022.fr/

Enquête sûreté: des solutions techniques qui améliorent la protection physique des agents

Crédit : Shutterstock
Crédit : Shutterstock

(Par Geneviève DE LACOUR)

PARIS, 17 avril 2019 (TecHopital) - Dans une série en quatre volets sur la sûreté des établissements de santé, TecHopital présente, dans sa deuxième partie, les solutions matérielles employées voire mises au point par les équipes en charge de la sécurité permettant de parer aux actes de violence ou de malveillance.

Un bouclier en kevlar vient bloquer un patient. La technique permet aux soignants de neutraliser la personne violente et la maintenir au sol sans recevoir de coups. Au CHU de Limoges, médecins, infirmiers et brancardiers apprennent dans un atelier d'autodéfense à se protéger grâce à du matériel mis au point par un médecin et un cadre de santé locaux.

Face à la violence, chaque établissement développe sa propre approche, de manière empirique. Certains des 3.089 établissements hospitaliers sont plus avancés que d'autres. Quand certains misent sur la formation et les innovations organisationnelles, d'autres le font sur les innovations technologiques. Souvent, les deux approches sont utilisées.

"Les outils techniques existent, ils sont là sur le marché", a expliqué à TecHopital André Aubaret, conseiller pour la sécurité générale du CHU de Toulouse. "Ces outils améliorent la protection physique des agents. Notre travail consiste à sensibiliser le personnel à ces outils. C’est un travail de terrain, d’écoute. Il faut que tous partagent les mêmes éléments de langage. Il s'agit d'un long travail qui doit se pérenniser".

Aux urgences adultes du

Pour accéder à la suite de l’article, vous pouvez :
  • Soit vous inscrire sur notre site ou vous identifier si vous êtes déjà inscrit
    Pour vous inscrire, cliquer ici.
    Pour vous identifier, cliquer ici .
  • Soit accepter les cookies de performance et de suivi. Ceux-ci nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
http://amc.ukr.fr/don/
Agenda