TecHopital.com

 

Face à l'explosion des Dasri dans certaines régions, le HCSP envisage des dérogations pour leur traitement

Crédit Jean-Lionel Dias
Crédit Jean-Lionel Dias

PARIS, 5 mai 2021 (TecHopital) - Le Haut conseil de la santé publique (HCSP) a émis le 23 avril un avis sur les modalités d’incinération des déchets d’activités de soins à risques infectieux (Dasri) et la rationalisation de ces déchets, alors que la situation du traitement des Dasri est actuellement très tendue en Ile-de-France, dans les Haut-de-France mais aussi dans le Grand Est.

Le HCSP a auditionné la Fédération nationale des activités de la dépollution et de l’environnement (Fnade) qui constate que "depuis avril 2020, le volume de Dasri collectés, en lien avec le nombre d’équipements de protection individuelle, et non la masse, a subi une augmentation de l’ordre de 10% en moyenne par rapport à une période habituelle (référence 1er trimestre 2019), avec une situation très inégale d’une région à l’autre et dans le temps (jusqu’à 40 à 50% de volume en plus sur une période réduite et sur certaines régions)".

Ces volumes ont pu être absorbés en faisant évoluer l’amplitude du traitement des Dasri dans les unités de traitement, souligne le Haut conseil.

Les tensions envisagées ne portent pas sur la collecte elle-même mais sur le traitement des Dasri. Elles sont majoritairement dues aux arrêts techniques, programmés ou non, pour les opérations de maintenance des usines d’incinération des ordures ménagères (UIOM) autorisées à recevoir des Dasri. Or ces arrêts ont été "plus nombreux à partir du printemps car en fin de période de chauffe".

Il existe ainsi une situation de traitement actuellement trè

Pour accéder à la suite de l’article, vous pouvez :
  • Soit vous inscrire sur notre site ou vous identifier si vous êtes déjà inscrit
    Pour vous inscrire, cliquer ici.
    Pour vous identifier, cliquer ici .
  • Soit accepter les cookies de performance et de suivi. Ceux-ci nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.
Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Agenda