Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://www.pall.com/en/medical/landing/20-years-fr.html?utm_source=techopital&utm_medium=banner&utm_campaign=20-years-fr

Face au Covid-19, le CHU de Bordeaux "n'a pas eu besoin de monter en charge pour l'instant" (Yann Bubien)

Le CHU de Bordeaux est resté au stade 1 -sur 4 prévus- de son organisation face au Covid-19, en raison d'une stabilisation du nombre de patients accueillis en réanimation, a indiqué Yann Bubien, directeur général de l'établissement, interrogé le 10 avril.

"Quatre stades" étaient prévus en cas de "progression rapide" de l'épidémie de Covid-19, et "on est resté au stade 1, au stade réanimation médicale et réanimation chirurgicale", a expliqué le directeur général, interrogé le 10 avril par APMnews (site du groupe APM International dont fait partie TecHopital). "Pour l'instant, on reste dans le dispositif actuel. On a encore de la marge, avec plus de sorties que d’entrées.

"Nous n'avons pas eu besoin pour l'instant de monter en charge, d'où l'accueil de patients du Grand Est et d'Île-de-France", a exposé Yann Bubien. "On avait prévu une montée en charge qui allait jusqu'à 290 lits de réanimation."

Avant l'arrivée de 12 patients d'Île-de-France transférés ce 10 avril par TGV médicalisé, le CHU de Bordeaux comptait 143 personnes hospitalisées, dont 49 en réanimation, dans la matinée. Avec l'arrivée des patients franciliens, 12 lits de l'établissement seront vacants, a-t-il souligné. Il a constaté que l'occupation de lits de réanimation "est stable, voire en baisse" au CHU. En hospitalisation complète, "plus de 400 lits" sont vacants, a-t-il poursuivi.

Par ailleurs, le directeur général a annoncé que les 70 respirateurs, "seul matériels commandés par le CHU" dans le cadre de la crise due au Covid-19, "sont allés en priorité aux zones en tension, c'est-à-dire dans le Grand Est et l'Île-de-France". Ces 70 respirateurs étaient destinés à alimenter 70 lits de réanimation pour pouvoir atteindre les 290 lits, a-t-il expliqué. L'établissement bordelais a par ailleurs "prêté" 4 respirateurs à d'autres hôpitaux de Nouvelle-Aquitaine.

Yann Bubien a également évoqué parmi les initiatives impliquant le CHU de Bordeaux le lancement de l'application "Rafael Covid-19" pour le télésuivi des patients à domicile, dans le cadre du programme 'Ange gardien', ou encore l'utilisation de l'application Ville-Hop permettant à des médecins hospitaliers de répondre aux questions de médecins libéraux.

Enfin, le directeur du CHU de Bordeaux a recensé une vingtaine de professionnels de santé (médecins-anesthésistes, internes, infirmiers spécialisés en réanimation) du CHU s'étant rendus à l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP) ou dans le Grand Est pour apporter leur aide aux équipes médicales face à l'épidémie.

jyp/gdl/ab

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
https://exed.mines-paristech.fr/formations/certificat-management-hospitalier-et-du-secteur-de-la-sante/
Les offres
Agenda