Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://www.pall.com/en/medical/landing/20-years-fr.html?utm_source=techopital&utm_medium=banner&utm_campaign=20-years-fr

Gels hydro-alcooliques: 73% des produits contrôlés par la DGCCRF non conformes voire dangereux

Près des trois quarts (73%) des solutions et gels hydro-alcooliques contrôlés par la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) ont été déclarés non conformes et/ou dangereux, selon un point d'étape publié le 18 novembre par la direction du ministère de l'économie et des finances.

La DGCCRF rappelle avoir lancé un "plan de prélèvements et de contrôle" de ces produits au niveau national après publication, en juin, d'un avis de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) relatif aux critères d'efficacité des désinfectants hydro-alcooliques.

La direction de Bercy explique avoir vérifié "en particulier que la concentration en alcool des solutions et gels hydro-alcooliques est suffisante", c'est-à-dire d'au moins 60% selon l'avis de l'Anses.

Ses enquêteurs ont ciblé des produits "pour lesquels les analyses sont le plus susceptibles de révéler des dangerosités (notamment du fait d'incohérence liées à leur emballage, à leur étiquetage ou à leur présentation) dans le cadre de contrôles plus larges portant sur l'étiquetage de ces produits".

"Les taux d'anomalie et de dangerosité présentés sont, par construction, nettement supérieurs à ceux des produits présents sur le marché", a noté la DGCCRF dans son point d'étape.

Sur 180 prélèvements effectués en date du 12 novembre, 162 ont été analysés par le service commun des laboratoires de la DGCCRF et de la direction générale des douanes et des droits indirects (DGDDI). Parmi ces derniers, 38% des produits ont été déclarés "non conformes", et 35% "non conformes et dangereux".

Dans le détail, 21 produits (13% des produits analysés) ont été qualifiés de non conformes et dangereux du fait d'une teneur en alcool insuffisante et 36 produits (22%) en raison d'un "étiquetage minimisant les dangers présentés par ces produits (principalement le danger de leur inflammabilité)".

Enfin, 61 produits (38%) ont été jugés non conformes à cause d'un étiquetage "incomplet ou incorrect".

Les produits identifiés "font l'objet de suites appropriées, notamment de mesures de retrait et/ou de rappel", a précisé la DGCCRF. Certains ont, en outre, été signalés dans le système d'alerte "RAPEX", réseau d'échange d'informations entre les Etats membres de l'Union européenne (UE).

Les avis de rappels de produits ont été publiés sur le site des ministères de Bercy. On y trouve notamment les rappels de Cleansing Hand Gel* de la marque Hema, des gels de Verita Farma, Kleengel, YDBY, Ficomed, Ramros (On Dermo*), Symex et Clean & Pure.

La DGCCRF a rappelé que seules les solutions et gels hydro-alcooliques ayant une teneur en alcool (éthanol, propan-1-ol ou propan-2-ol), exprimée en volume, d'au moins 60%, ou répondant à la norme EN 14476 sont efficaces en matière de désinfection.

Le nom de l'alcool utilisé et sa concentration doivent être précisés sur l'étiquetage, tout comme le risque d'inflammabilité.

La direction de Bercy a aussi rappelé les recommandations d'usage diffusées par le ministère des solidarités et de la santé et l'Anses, notamment pour empêcher les projections de gel dans les yeux, qui peuvent être à l'origine de troubles oculaires.

En octobre, la revue 60 Millions de consommateurs avait mis en garde contre les gels hydro-alcooliques à l'efficacité incertaine ainsi que ceux présentant des substances inutiles qui comportent des risques, notamment allergiques, rappelle-t-on.

rm/gdl/ab

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda