TecHopital.com

 

GH Eaubonne-Montmorency: un nouveau schéma directeur de sécurisation des installations électriques

Crédit : Geneviève De Lacour/TecHopital
Crédit : Geneviève De Lacour/TecHopital

EAUBONNE (Val-d'Oise), 21 août 2019 (TecHopital) - L'hôpital Simone-Veil, situé à Eaubonne, ayant subi différentes pannes électriques entre 2010 et 2013, a décidé de fiabiliser les installations électriques de son site principal grâce à une solution de secours électrique haute tension, a expliqué Alain Bled, ingénieur en chef de l'établissement, lors des journées IHF en juin.

Le groupement hospitalier (GH) Eaubonne-Montmorency est né le 1er janvier 1998 de la fusion des hôpitaux d'Eaubonne et de Montmorency pour devenir en 2002 l'hôpital Simone-Veil.

Les activités de médecine, chirurgie et obstétrique (MCO) et de soins de suite et de réadaptation (SSR) ont été regroupées sur le site d'Eaubonne alors que le site de Montmorency héberge un Ehpad de 90 lits et 10 places.

En 2013, l'hôpital mène une étude capacitaire sur la boucle haute tension de son site principal. Cette étude, pilotée par l'agence régionale de santé (ARS), conclut à la vétusté de certaines installations. C'est aussi à cette période que l'établissement se modernise avec de projets d'envergure tels que l'extension-restructuration du bâtiment Paul-Bretonville et la construction du pôle femme-enfant sur le site d'Eaubonne.

L'établissement a donc décidé d'élaborer un schéma directeur de modernisation de ses installations électriques.

En janvier 2014, il lance ainsi une consultation pour une mission d'assistance à maîtrise d'ouvrage afin de fiabiliser les installations électriques mais aussi améliorer la sécurité électrique globale du site et

Pour accéder à la suite de l’article, vous pouvez :
  • Soit vous inscrire sur notre site ou vous identifier si vous êtes déjà inscrit
    Pour vous inscrire, cliquer ici.
    Pour vous identifier, cliquer ici .
  • Soit accepter les cookies de performance et de suivi. Ceux-ci nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Agenda