Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://www.ja-sante.fr/
http://www.canyon.fr/

Grâce au contrat de performance énergétique (CPE) signé avec Dalkia, le CHU de Rouen économise 150.000 € par an

Crédit: SantExpo 2021
Crédit: SantExpo 2021

PARIS, 16 mars 2021 (TecHopital) - Patrick Bartolucci, directeur des travaux et des services techniques du CHU de Rouen, a évoqué, dans le cadre du salon Santexpo Live, la politique de son établissement en termes d'économies d'énergie en présentant le contrat de performance énergétique signé avec Dalkia permettant d'économiser 150.000 euros par an.

Le directeur des travaux et des services techniques du CHU de Rouen a fait un constat, partagé par de nombreux établissements: les consommations énergétiques des établissements sanitaires ont explosé au cours des dernières années.

Ainsi, les consommations du CHU normand ont augmenté de 50% sur les 25 dernières années, toutes énergies confondues. La part de l'électricité dans cette augmentation des consommations étant de 50% entre 1996 et 2019.

Chaque année, l'établissement consomme en effet 27 millions de kilowattheure (kWh) de chaleur, 34 millions de kWh d'électricité et 20 millions de kWh de gaz, "soit 80 millions de kWh d'énergie pour un budget de 5,5 millions d'euros annuel", a précisé Patrick Bartolucci, directeur des travaux et des services techniques du CHU de Rouen.

"Notre politique consiste à essayer de contenir les évolutions de consommations liées notamment à la partie électrique et cela en raison de l'évolution des technologies, aux besoins grandissants en termes de conditionnement d'air et de climatisation. Des systèmes qui génèrent toujours plus de consommations", a souligné le directeur des services techniques du CHU.

L'idée est de diminuer les consommations et donc les coûts associés "qui représentent environ 1,5% du budget global de l'hôpital (soit un peu plus de 8,5 millions d’euros par an si on rajoute l'eau)", précise-t-il. La politique du CHU consiste à "mettre en place des systèmes permettant d'économiser, en adaptant les pratiques aux nouvelles utilisations", tout en améliorant "l'impact environnemental de l'établissement".

Pour ce faire, le CHU de Rouen a décidé de signer un contrat de performance énergétique (CPE) avec Dalkia, sur une durée de 12 ans, en utilisant la procédure de dialogue compétitif. Ce contrat permet de "réaliser les investissements nécessaires à l'amélioration des performances techniques, avec un partenaire ayant les compétences techniques". Et cela sur une durée "suffisamment longue pour avoir le temps de mettre en place ces actions et de vérifier leur efficacité et corriger les dérives potentielles", a expliqué Patrick Bartolucci.

Trois actions déjà mises en place

Il a ensuite cité 3 actions mises en place grâce à ce contrat de performance énergétique (CPE).

D'abord, il a été décidé de remplacer le groupe froid (de 8 Mégawattheure -MWh) du site principal du CHU. Il a été remplacé par un groupe centrifuge "beaucoup plus performant". Cet arrêt sur un bâtiment isolé regroupant l'ensemble des laboratoires "a permis d'économiser 100.000 kWh, soit environ 3% de la consommation totale du site".

La seconde action a nécessité beaucoup moins d'investissement puisqu'elle a consisté à travailler sur le réseau de distribution. Le réseau de distribution d'énergie thermique alimente les bâtiments en chaleur et en froid depuis une chaufferie centrale vers des sous-stations et des galeries de liaison souterraines. Le travail sur le réseau, consistant par exemple à adapter les débits, a permis de diminuer les consommations amont et aval. Cette diminution représente 5% des consommations, soit environ 150.000 kWh par an.

La troisième action correspond à la mise en place de variateurs de vitesse électroniques sur les caissons de traitement d'air, permettant d'économiser plus de 700.000 kWh d'électricité chaque année.

Pour ces 3 actions, le CHU de Rouen a pu réaliser une économie d'environ de 150.000 euros par an.

Les consommations d'énergie thermique étaient de l'ordre de 30 millions de kWh chaque année. "Avec Dalkia, nous avons aujourd'hui des engagements de consommations de l'ordre de 25 millions kWh" alors que le parc immobilier a évolué. La surface des bâtiments a en effet augmenté de 38.000 m².

L'établissement s'est donc engagé à réduire ses consommations de 17%, alors que ses surfaces ont quant à elles augmenté de 19%.

Les futures actions

En complément des actions de performance énergétique mises en place, l'établissement normand envisage de récupérer l'énergie thermique sur des caissons de traitement d'air. "Cette action devrait permettre d'économiser 800.000 kWh chaque année".

Il souhaite également installer des variateurs de vitesse sur les ventilations des caissons de traitement d'air, "ce qui permettra d'adapter la consommation de ces pompes aux débits à mettre en œuvre pour les rendre plus performantes".

Enfin, il a été décidé de raccorder le CHU, en été, à un réseau de chaleur fonctionnant grâce à l'énergie biomasse. L'hiver, le CHU fonctionne grâce à de la cogénération (mixte d'énergie électrique et thermique).

Ce raccordement devrait permettre "d'éviter 2.200 tonnes de CO2, soit l'équivalent de 285 véhicules qui ne seront pas sur la route", a fait remarquer le directeur des travaux du CHU.

Dalkia gère les installations techniques du CHU de Rouen, composées:
  • d’une chaufferie gaz de 32 MWh
  • d’une centrale d’eau glacée de 8 MWh,
  • d’une cogénération de 5 MWh
  • d’une centrale de secours électrique de 4 MWh
    (source Dalkia)

gdl/ab

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait